Langues   Réseaux  
Actuellement, il y a 19249 OJaponais
dont 1365 correspondants japonais
 et   
405 Blogs
115 Vidéos
 
63 Festivals japonais
251 Actualités


                          


Les japonais savent très bien comment rendre l’été et sa chaleur supportables. Dans les rues de Nagasaki au sud du l’archipel, fraicheur rime avec … Crème glacée ! Et pas n’importe laquelle : la glace Chirin-Chirin. Son doux nom qui sonne comme un délice est une onomatopée et s’apparente au son que faisait la clochette en laiton qui était accrochée à l’époque aux charrettes des vendeurs de glacemore

Le parc d’Inokashira serait un lieu magnifique, cadre idéal pour un rendez-vous amoureux mais c’est sans compter sur une étrange malédiction qui plane en ces lieux ! Le parc d’Inokashira se situe dans la partie ouest de la ville de Tokyo, il possède un étang où il est possible de louer une barque pour une ballade bucolique au fil de l’eau. Le parc abrite également le temple d’une divinité, Benzamore

Les Uranaishi sont des diseurs de bonne aventure ou voyant. Pour pratiquer leur art, ils se servent de techniques comme la numérologie (lecture de l’avenir dans les chiffres de naissance), le zodiaque chinois, la chirologie (lecture des signes de la main) ou la cartomancie (divination utilisant des cartes). Cette tradition millénaire remonte à l’ère Edo (17ème-19ème siècle) et perdure toujours.more

Très populaires à la cour impériale et notamment auprès des nobles et des samouraïs de hauts rangs, les Shirabyôshi sont des danseuses traditionnelles du douzième siècle. Appelées à tort « courtisanes », elles ne sont cependant pas des femmes de petites vertus mais bien de véritables artistes. On voit les Shirabyôshi apparaitre à la fin de l’ère Heian, période de changement culturel où l’art se more

Cette semaine, parlons un peu jardinage ! Les japonais sont très avancés en matière d’écologie et notamment en ce qui concerne le tri des déchets. Le Bokashi est une méthode de compostage très astucieuse qui permet de recycler les résidus alimentaires par un procédé de fermentation et ainsi de les transformer en terreau. Le système fait d’une pierre deux coups puisqu’en plus de nourrir les sols, more

Otsuri vient du mot Tsuriai qui a pour signification « équilibre ». Ici l’équilibre, entre le prix à payer pour quelque chose et la somme rendue à l’acheteur, est la monnaie restituée, l’Otsuri. Tsuriai a dérivé pour devenir Tsurisen puis Otsuri. Otsuri désigne donc la monnaie qu’un commerçant rend sur la somme payée par le client. Cela ne concerne que la monnaie rendue. Alors que « Osturi ha more

Voici deux termes japonais que l’on pourrait traduire par « Etre » et « Paraître ». Si Honne représente les désirs et les sentiments réels d’une personne, Tatemae correspond plutôt à une sorte de faciès que l’on exprime en public pour cacher ses vraies émotions dans le but de ne pas blesser ou gêner son interlocuteur. Dans la société japonaise, où l’esprit collectif l’emporte sur l’individualismemore

Le Fukubukuro ou sac à bonheur est une pochette surprise en papier épais et coloré dont le contenu est caché. Généralement vendues au nouvel an, ces pochettes contiennent des articles de l’année écoulée (invendus, articles peu prisés, …). Le contenu de la pochette coute souvent plus cher que le prix d’achat de celle-ci. On peut trouver à l’intérieur des vêtements, des sacs, des bijoux et parfoismore

Omikuji (réaliser la volonté de Dieu) est une sorte de divination écrite. Elle se présente sous la forme de bandelette de papier. Véritable « Loterie Sacrée », on peut tirer au sort l’Omikuji dans les temples Bouddhistes ou les sanctuaires Shintoïste au Japon. Sous l’ère Edo, il était courant de demander l’avis des divinités pour prendre une décision importante, le Kuji. C’est de là que vient l’omore

Beaucoup de gens connaissent le film japonais « l’Empire des Sens » de Nagisa Oshima mais combien savent le fait divers troublant qui se cache derrière ce film un tantinet érotique ! Cette réalisation est un pan de l’histoire vraie de Sada Abe, une jeune femme japonaise ivre d’amour, courtisane de son état plutôt que Geisha comme on a pu le penser, qui tua son amant par passion amoureuse. Ce faimore