Langues   Réseaux  
Actuellement, il y a 16756 OJaponais
dont 1280 correspondants japonais
 et   
377 Blogs
111 Vidéos
 
63 Festivals japonais
247 Actualités


                          




Le Kappa est avec l’Oni et le Tengu, l’un des Yokai le plus connu et le plus courant au Japon.
L’origine du kappa prend sa source au cœur d’une légende de la province du Higo selon laquelle, un grand architecte, HIDARI Jingoro, fabriqua 99 poupées de paille de la taille d’un enfant pour lui permettre de terminer dans les délais, la construction de la demeure d’un daimyo. Il insuffla la vie à ces poupées afin qu’elles l’aident à achever son œuvre. Mais une fois le travail terminé, il les jeta dans la rivière. Les poupées s’inquiétant de savoir de quoi elles pourraient se nourrir, leur créateur rétorqua qu’elles n’avaient qu’à se nourrir de derrières !

Et c’est ainsi que ces créatures devient des Kappa recherchant activement des Shirikodama* pour le Roi Dragon des mers. Une deuxième version de cette légende situe l’ouvrage près de Nara, sur le mont Migasa, lors de la construction du sanctuaire de Kasuga.

Le kappa pourrait également être originaire de Chine. Il serait venu du fleuve jaune et se serait rendu au Japon à Kuyshu en passant par l’embouchure de la rivière Kuma car il trouvait la vie en ces lieux plus commode ! Ainsi, le peuple Kappa s’agrandit et bientôt ils furent des milliers. Le chef se dénomme Kusen-Bô.

Ces créatures avaient pour habitude de détruire les plantations et s’amuser à enlever les femmes et les enfants. Le Seigneur Kato Kiyomasa, daimyo du fief de Kumamoto (province de Higo) exaspéré par les mauvaises actions des kappas fit alors appel aux singes, ennemis jurés des kappa.

Tous les singes furent réunis et lancèrent une attaque contre les kappa. Ceux-ci furent contraints de fuir et de se réfugier dans la province de Chikugo. Ils furent accueillis par le daimyo du fief de Kurume, KOBAYAKAWA Hidekane. Ils purent alors s’installer dans la rivière Chikugo et devinrent les messagers du Kami local, Suitengû, et se répandirent sur l’ensemble du Japon.

Une autre histoire les disent rejetons du Roi Céleste Bucéphale, Gozu Tenno, divinité qui protège des épidémies ; ou bien encore des descendants des kamis des eaux. En effet, leur nature d’esprits des eaux laisse penser qu’un lien existe entre eux et les kamis des eaux. Dans certaines régions, on les nomme même Medochi, Mettuchi ou Mintsuchi venant de Mizuchi, kami de l’eau ou esprit de l’eau.

Certains pensent que les kappa seraient des kami des eaux déchus ou des avatars des singes messagers des dieux !

Les kappa sont des amphibiens, ils vivent dans les rivières t les lacs mais parfois aussi près des côtes. Ils sont représentés dans les différentes régions avec quasiment le même aspect. Ils ressemblent à des singes et sont de la taille d’un jeune enfant. Parfois leur peau est nue, d’autres fois leur corps est couvert d’écailles ou bien encore pourvu de fourrure. Ils ont la peau bleu-vert, ou encore de couleur grise voir même rouge avec des taches. Leurs yeux ronds sont jaunes, leur museau est pointu comme celui d’un chien ou comme un bec. Ils ont des mains et des pieds palmés comme mais ils sont également munis de ventouses et de griffes. Sur leur dos, ils portent une carapace de tortue.

Leur crâne présente une cavité en son sommet. Cette cavité doit constamment être remplie d’eau car elle représente leur force de vie. Sans elle, les kappa s’affaibliraient et mourraient. Lorsqu’un kappa est affaibli et qu’il est incapable de retourner dans l’eau, il devient vulnérable et il est alors possible de lui soustraire une promesse qu’il tiendra obligatoirement car il a la réputation d’être très honnête ! Dès qu’on lui remet de l’eau dans sa cavité, il retrouve instantanément toute sa force !

Leur corps a la particularité d’avoir les os des bras liés l’un à l’autre mais de façon indépendante du reste du squelette. Cela rend ce membre du kappa fragile car un bras peut alors se détacher voir se rétracter si on tire dessus !

Et souvent, il perd un bras en faisant des tournois de sumos (dont les kappa sont friands) avec les humains. Mais heureusement, celui-ci repoussera avec le temps. Il est presque impossible de retrouver des squelettes de kappa, aussi pense-t-on que les os de kappa se dissolvent dans l’eau.

Ces créatures sont assez lunatiques et son capable du meilleur comme du pire, tantôt s’amusant avec les hommes de façon espiègle tantôt prenant plaisir à les noyer !
Les kappa sont dotés de pouvoirs, ils peuvent devenir invisible, ou bien se transformer en animaux ou en humains, et certains peuvent même se changer en objets.
Ils sont capables également de posséder les corps. Cela leur permet ensuite de noyer leur victime en la précipitant dans les flots ou bien en la menant à la folie ! Si un kappa est maléfique, il est capable de faire des choses abominables !

Tapis sous l’eau, ils se nourrissent des animaux de labours tels les chevaux ou les bœufs paissant à proximité des points d’eau en leur aspirant le sang ou les entrailles. Ils s’amusent également à s’emparer des Shirikodama (*ndlr : sorte de boule magique provenant de l’anus qui serait une matérialisation de l’âme humaine !!!), se plaisent à ravager rizières et champs et à provoquer des dégâts de eaux.

Pour se reproduire, le kappa a besoin d’un humain bien qu’il existe des kappa mâles et femelles. Le kappa pour mettre une femme enceinte, doit prendre possession de son corps. Trois mois plus tard, les petits kappa naissent et se précipitent à la rivière immédiatement. Les kappa adorent les concombres d’ailleurs un sushi porte même le nom de Kappa-maki ! Pour ne pas être importuné par un kappa lors d’une fête, il faut penser à lui faire une offrande de concombre.

Ils aiment également les aubergines, les melons, les tiges de sésames et les foies humains bien frais de préférences par contre ils n’aiment pas le maïs, les haricots, les calebasses et le fer mais surtout, ils évitent de s’approcher des personnes ayant mangé de la nourriture ayant été offerte à Buddha.

Les kappa sont intelligents et ne sont pas tous malveillants ! Il y a toujours moyen de les calmer et certain peuvent être sympathiques ! Ils sont reconnaissants si on leur porte assistance et peuvent se comporter comme des kamis protecteurs. Ils ont un sens aigu de l’honnêteté et de la politesse et surtout ils tiennent toujours leurs promesses.

Ils connaissent des remèdes pour soigner les os brisés et les blessures et les enseignent parfois en remerciement aux personnes en échange de leur aide. Les kappa ont un grand sens de la gratitude.

Marino pour Ojapon.com

Commentaires