Langues   Réseaux  
Actuellement, il y a 18031 OJaponais
dont 1328 correspondants japonais
 et   
386 Blogs
115 Vidéos
 
63 Festivals japonais
249 Actualités


                          




En automne, les arbres se parent de couleurs chatoyantes. En japonais, ce phénomène se nomme Kôyô et offre l’occasion de faire « Momijigari » littéralement « la chasse aux feuilles rouges ».

L’intérêt de cette coutume traditionnelle réside dans le fait de se promener dans des lieux réputés pour la splendeur et le rougeoiement des feuilles d’érables, de Ginkgo et de tous les autres arbres à feuilles caduques et d’examiner la magnificence et les différentes carnations des feuilles automnales.
L’enthousiasme pour Momijigari en automne et le même que celui de Hanami au printemps.

Pour les japonais et les touristes, cette tradition leur donne l’opportunité de se réunir en famille ou entre amis pour faire un pique nique sous les arbres écarlates ; les endroits les plus beaux étant pris d’assaut par la foule !

Cet usage remonte à l’ère Heian (794 -1185 av. JC) mais reste réservé en premier lieu aux aristocrates. Ce n’est que vers l’ère Edo (1603-1868) que la pratique se banalise et devient accessible à la population.

La saison débute au mois d’octobre dans le nord de l’archipel, du côté de l’île d’Hokkaido puis se dirige vers l’île de Honshu courant du mois de novembre, pour s’achever à la mi-décembre dans la région de Tokyo.

Les sites d’observation les plus célèbres pour contempler les érables sont les rives du fleuve Kusurisambetsu à Hohhaido, la ville de Nikko (Préfecture de Tochigi), la ville d’Hakone (Préfecture de Kanagawa) ainsi que les villes de Kyoto et de Tokyo.

« Des lettres, oui,
Pas des feuilles colorées d’automne,
Ratissées,
Brûlées après lecture. »
Matsuo Basho 1644-1695

Marino pour Ojapon.com

Commentaires


misskaori82      

  • Posté il y a 2 ans
Quelle jolie photo Smile