Langues   Réseaux  
Actuellement, il y a 17495 OJaponais
dont 1306 correspondants japonais
 et   
382 Blogs
112 Vidéos
 
63 Festivals japonais
248 Actualités


                          




Nue (Esprit mi-singe mi-serpent)
Les esprits des empereurs sont hantés par un yokai que l’on nomme le « Nue ». Cette manifestation spirituelle est appelée Mononoke. On rapporte que cette créature aurait une tête de singe, un corps de tanuki, une queue de serpent et des pattes de tigre. On la nomme « Nue » (grive) car elle pousse un cri proche de celui de cet oiseau. On le surnomme aussi « Chimère japonaise ».

Les Nue sont connus pour être porteurs de malchance ou annonciateur de maladie. Aujourd’hui le mot « Nue » désigne une personne au caractère impénétrable et mystérieuse.

Tsuchigumo (araignée géante)
Dans le Nihon Shoki et le Kojiki, il est fait référence aux Tsuchigumo mais ce ne sont pas des yokai. Le terme désigne plutôt les gens se cachant dans la montagne. Le mot araignée « Kumo » pourrait donc venir du verbe « Komoru » qui signifie « se cacher ».

Les Tsuchigumo seraient à l’origine une peuplade vivant cachée sous terre dans la montagne et se tenant à l’écart de toute civilisation. Ce sont des gens de petites tailles et aux longs bras qui vivent essentiellement de la pêche, de la chasse et de la cueillette. Au cours des règnes successifs du pouvoir impérial, ces populations rebelles qui fuyaient le régime de l’empereur ont été peu à peu écrasées par les expéditions d’intégrations forcées régulièrement menées par l’Empereur Jimmu.

Leur rancœur contre les empereurs s’est donc incarné et à donner corps aux Tsuchigumo, sorte d’araignées géantes munies d’une tête énorme et de longues pattes.

Omukade (mille-pattes géant)
Le Mukade est un mille-pattes de 3 à 30 cm. Cet insecte est un adepte des pays chaud et humide comme le Japon. Cependant, il est redouté car lorsqu’il mord un bras, son venin occasionne une paralysie du membre pendant plusieurs jours chez un adulte.

L’Omukade est donc la version géante du Mukade. Ce mille-pattes est considéré comme le messager de l’un des sept dieux du bonheur (Shichi Fukujin), Bischamon-ten. Il est aussi un symbole de richesse car il a beaucoup de pattes et que dans le langage féminin classique le terme « O-ashi » littéralement « honorable pied » signifie « l’Argent ».

Omukade est le protecteur des richesses des mines et des carrières car c’est un yokai de la terre.

Hihi (singes des montagnes)
Les Hihi sont à l’origine des singes vivant dans les montagnes. En vieillissant, ces créatures grandissent et deviennent alors des yokai.

Ces êtres sont relativement sages mais ils peuvent aussi être féroces et violents. Ils sont couverts de poils sur tout le corps et possèdent une longue chevelure et un visage humain. Ils parlent le langage des hommes.
Ils courent très vite et peut importe la proie, ils la chargent pour ensuite la dévorer. Ils sont très forts et peuvent tordre le cou à un cerf ou à un sanglier à mains nues pour le tuer et le manger.

Leur sang est violet et sert de teinture pour les étoffes et notamment celles de certains kimonos. Il est dit qu’un kimono teint avec du sang de Hihi gardera à tout jamais sa couleur d’origine. Celui qui boit le sang d’un Hihi sera alors capable de voir les Oni (démons) lorsqu’ils sont invisibles.

Leur nom Hihi vient du fait qu’ils ricanent lorsqu’ils dévorent un homme. Les Hihi seraient assimilés aux messagers des Kami au même titre que les singes. Aussi, sont-ils honorés depuis la nuit des temps au Japon.
A partir de la période Meiji, le terme Hihi désigne les babouins et les mandrills mais aujourd’hui il peut servir à définir une personne qui se livre à des actes répréhensibles comme le voyeurisme ou l’exhibitionnisme.

Marino pour ojapon.com

Commentaires