Langues   Réseaux  
Actuellement, il y a 21399 OJaponais
dont 1439 correspondants japonais
 et   
432 Blogs
115 Vidéos
 
61 Festivals japonais
251 Actualités


                          


Culture japonaise - L’éventail japonais




Accessoire utilisé pour se rafraichir, l’éventail créé un courant d’air lorsqu’il est agité en mouvement de va et vient. Sa forme rappelle un demi-cercle. Il est le plus souvent fabriqué en matériaux légers comme le papier ou les plumes. Le tout est monté sur des lamelles tournant autour d’un axe qui permette d’ouvrir et de fermer l’éventail et de le transporter facilement.
L’usage de l’éventail est avéré depuis l’antiquité.

Pour fabriquer un éventail, pas moins d’une dizaine de corps de métier et d’artisans est nécessaire : brodeur, graveur, sculpteur, ennoblisseur, plisseurs, etc.… Le métier est considéré comme un art. On fait déjà référence à l’éventail dans des écrits datant de la dynastie Jin (265-420). L’éventail trouverait son origine en Chine où il était appelé Fanzi ou Shanzi et était constitué de plumes montées sur un support rigide.

Le bambou était utilisé pour la fabrication de la monture mais on retrouve d’autres matériaux tels que l’ébène, l’ivoire, l’écaille de tortue, la soie, le papier, les feuilles d’or et les plumes.
En Chine, il existe deux formes pour l’éventail : la configuration rigide dont la partie contenant le papier est entre le rond et le carré et la version pliable.

Certains sont même fais en bois de santal, ce qui leur confèrent un agréable parfum.
Les cinq types d’éventails chinois sont : le Zhensi en soie véritable, le Tanxiang en bois de santal, le Huohua en verre peint, le Zhusi fait en fil de bambou finement tissés et le Lingjuan, éventail pliable constitué d’une mousseline de soie légère.

Au Japon, la tradition chinoise est reprise. On y retrouve deux sortes d’éventails : le Sensu ou Ôgi qui se plie et l’Uchiwa, éventail en bambou rigide de forme ronde. L’éventail est un élément essentiel de l’art de vivre et de la culture. Il est souvent utilisé par les plus grands peintres chinois et japonais comme support pour leurs œuvres.

Au Japon, cet accessoire est un composant fondamental du théâtre Nô ou du Kabuki ainsi que dans l’Art du Rakugo mais également dans certains arts martiaux. En effet, l’éventail a été utilisé comme arme dans certaines pratiques. Il est ainsi présent dans le Taiji Shan, discipline proche du Tai-Chi-Chuan.

Les Shogun portaient d’ailleurs le Gunsen (éventail de guerre). C’était un éventail dont la monture était en acier. Lorsqu’il était ouvert, il servait de signe de ralliement et de direction pour les troupes. Fermé, il servait de garde et de protection lors des combats rapprochés au sabre.
L’éventail fut introduit en Europe au XVIème siècle par les commerçants portugais revenant du Japon et en France par Catherine de Médicis.

Aujourd’hui, l’éventail est essentiellement utilisé dans la mode, la publicité ou la danse.

Marino pour ojapon.com

Commentaires