Langues   Réseaux  
Actuellement, il y a 16756 OJaponais
dont 1280 correspondants japonais
 et   
377 Blogs
111 Vidéos
 
63 Festivals japonais
247 Actualités


                          


Créatures japonaises - Les Oni (démons)




Comme les Kappa et les Tengu, les Oni sont les Yokaï les plus courants du folklore japonais. Ce terme désigne les démons infernaux comme les ogres, les géants des montagnes mais aussi toute personne dotée d’une force phénoménale ou encore les guerriers hardis que l’on surnomme alors les Oni-musha (guerriers-démons).

Ils sont représentés généralement d’une taille plus grande que les humains. Ils sont musclés et puissants. Leur peau poilue peut être bleue, rouge ou bien encore noire. Leur tête peut être pourvue de cornes, leurs yeux sont miroitants et leurs dents très pointues dépassent de leur mâchoire inférieure. Ils portent habituellement un pagne ou fundoshi confectionné en peau de bête (de tigre) et sont armés d’un gigantesque gourdin métallique, le kanabô.

Les reproductions des Oni varient. Parfois, ils possèdent un ou plusieurs yeux, d’autre fois sont démunis de bouche, ont une ou plusieurs cornes, voire aucune, des mains avec trois ou quatre doigts, certains n’ont qu’une seule jambe… Quelques Oni peuvent même se transformer, parfois en homme ou en très belle femme, d’autre fois en vieillard.

Ils vivent dans les cavernes au fin fond des montagnes, toujours assez loin des villes sou des villages.
Il est des individus qui aiment s’attaquer aux gens qu’ils dévorent, ne leur laissant que la tête !
Ils sembleraient qu’ils soient immortels et que si un de leur bras est coupé, il repousse en quelque jour.
Leur tête décapitée peut même voler et tuer en mordant !

Ils ont une force hors du commun et peuvent soulever des rochers et les projeter loin devant eux ! Armés de leur kanabô, ils peuvent terrasser plusieurs hommes en même temps !

Cependant, bien qu’ayant une force exceptionnelle, ils se servent aussi de ruses pour combattre. Ils leur arrivent de prendre la forme d’une jeune femme sans défense pour tromper l’adversaire et ainsi le prendre par surprise et les dévorer en reprenant leur forme initiale. Par vengeance, ils sont capables de prendre l’apparence d’un proche de leur proie et s’introduise ainsi chez elle pour l’attaquer ! Ils agissent parfois en groupe, pillent villes et villages et se rendent fautifs d’enlèvement de personnes.

Pour venir à bout des Oni, on fait appelle aux religieux les plus croyants, aux magiciens ou à des guerriers très puissants bénéficiant de la protection des kami ou des buddha. Ils craignent les pêches (le fuit) ainsi que les objets confectionnés dans le bois des pêchers ; arbre connu pour purifier du mal et faire fuir les esprits mauvais. Ils détestent également les pois dont on se sert pour « nettoyer et purifier » les maisons et chasser les Oni symbolisant la mauvaise chance lors de la fête du Setsubun à la veille du début du printemps. « Oni wa soto ! Fuku wa uchi » « Oni sort ! La fortune rentre ! ».

Les Oni sont des gourmets et apprécient le tôfu et le miso ainsi que le raisin et le saké ! Ils sont connu pour leur cruauté envers la cour impérial et le shogunat mais dans le folklore local, on les décrit plutôt comme sympathique et serviable. En échange d’une barrique de saké, ils aident les bucherons à porter les troncs d’arbres.

Oni signifie être effrayant de nature spirituelle dont on peut ressentir la présence mais qui reste invisible.
De nos jours, l’aspect terrifiant des Oni est utilisé dans le théâtre Nô, notamment par le biais de masques de démones cornue utilisé pour les rôles féminin ou pour les fantômes dévorés par la jalousie ou la colère ! Ces masques se nomment Hannya-zura, ce qui signifie « masque de Hannya » du nom du moine Hannya-bô, fabriquant de masques (men-uchi).

Marino pour ojapon.com

Commentaires


Yankumi6_7      

  • Posté il y a 2 ans
ERRATUM : dans le dernier paragraphe, il faut lire : "masques de démones cornues utilisés pour les rôles féminins".
Marino pour ojapon%/^¨h