Langues   Réseaux  
Actuellement, il y a 14232 Membres
dont 996 correspondants japonais
 et   
279 Blogs
100 Vidéos
 
73 Festivals japonais
199 Actualités


                          


Culture japonaise - Les Love Hotels japonais




Au Japon, les Love Hôtels ou rabu hotoru (hôtel d’amour) sont des établissements où il est possible de réserver une chambre pour une heure ou pour la nuit dans la plus grande discrétion pour des couples désireux d’avoir des relations charnelles.

Ces chambres sont généralement à thème avec parfois des décors très extrêmes ou tout simplement originaux. De nombreux accessoires sont à la disposition des clients pour tenter de répondre à chacun de leur fantasme. Ces lieux sont le plus souvent fréquentés par des jeunes couples encore domiciliés chez leurs parents et qui sont en quête de petits moments d’intimité.

Toutefois, ils peuvent aussi servir pour des rendez-vous sexuels tarifés. Le Japon dénombrait pour 2014 entre 20 000 et 30 000 Love Hôtels. Le coût d’une chambre tournant autour de 30 à 50 euros pour une à plusieurs heures et 75 euros et plus pour une nuit, ce commerce est très lucratif et représente un chiffre d’affaire d’environ 30 milliards d’euros.

L’origine du Love Hôtel remonte au début de l’ère Showa (entre 1926 et 1989) avec la chambre pour les couples ou Yen Shuku (chambre à 1 yen). A la base, créés pour pouvoir se « reposer » pendant quelques heures, ces établissements disparaissent pendant la guerre.

Toutefois, après la fin de la guerre, le concept réapparait et cible plutôt les couples qui utilisent les chambres pour quelques heures sans y passer la nuit. Une tarification spécifique est alors appliquée.
Bientôt, ces auberges (Dutsurekomi yado) vont viser une clientèle particulière dite « clientèle accompagnée ».

Avec la loi anti-prostitution de 1958, les maisons closes se reconvertissent dans ce genre d’établissement. Tokyo comptait en 1961, 2700 dutsurekomi yado. Les logements japonais étant relativement étroits à cette époque et on retrouve parmi les clients des couples légitimement mariés également !

Commentaires