Langues   Réseaux  
Actuellement, il y a 14806 Membres
dont 1053 correspondants japonais
 et   
297 Blogs
101 Vidéos
 
62 Festivals japonais
208 Actualités


                          


Créatures japonaises - Les Yôkai henge




Les Tanuki (chiens viverrins) et les Mujina (blaireaux)

Les Yôkai henge sont des animaux qui ont acquis des pouvoirs surnaturels grâce à une exceptionnelle longévité. Ils peuvent se transformer en être humain ou en d’autres choses.
Les plus célèbres henge sont les renards et le tanuki. Leur intelligence est comparable à celle des hommes et ils aiment jouer des tours aux gens.

Parfois, cependant ils leur arrivent de s’attaquer aux humains. On les rencontre le plus souvent dans les villages car ces lieux font la jonction entre le monde des hommes et celui de la nature qui est le monde des henge. Pour les villageois, les henge sont tantôt des créatures terrifiantes, tantôt d’agréables voisins.
Les histoires de métamorphoses humaines d’animaux divins sont très populaires.

Les Tanukis et les Mujina
Très souvent confondu avec le blaireau, le tanuki est en fait un canidé d’origine d’Asie orientale encore nommé « chien viverrin ». Il a des taches autour des yeux comme le raton laveur d’où son nom anglais « racoon-dog ». Le tanuki métamorphe peut aussi être appelé Yôri ou Tanuki inquiétant.

Dans l’antiquité, le tanuki était comparable au kami et était considéré comme le roi des animaux.
Avec l’arrivée du bouddhisme, les animaux ont perdu leur statut de divinité, et particulièrement ceux qui n’étaient pas des messagers des dieux, pour être relégué au rang de mauvais Yôkai.
Le tanuki a alors hérité d’une image peut flatteuse pleine de mystère et terrifiante. Alors qu’en faite, il peut être une créature pleine d’humour. Il semblerait que les tanuki soient plus malin que les renards (kitsune) et d’un degré supérieur.

Lorsque le renard se transforme pour séduire les hommes, le tanuki le fait pour leur jouer des tours. Il peut se changer en moine, en statue ou même en accessoire. Le tanuki aime boire et manger, c’est un bon vivant.

Le tanuki est souvent représenté, et c’est une de ses particularités, affublé d’un énorme ventre et des gros testicules qui sont des signes de bonne fortune et de prospérité au Japon, un chapeau de paille sur la tête, une gourde de saké à la ceinture et un livre de comptes dans la main ! C’est d’ailleurs le kami du saké.

Depuis toujours il y a confusion entre majina et tanuki alors que mujina désigne plutôt un blaireau. En fait, la dénomination varie en fonction des régions : tantôt Hana-mujina, tantôt Jûji-mujina ou encore Tonchibô ou Banpuku.

Les blaireaux sont comme les tanuki et les renards : des experts de la métamorphose ; et ils seraient même les meilleurs à ce jeu-là ! Comme les tanuki, ils aiment taquiner et jouer des tours aux hommes même si Mujina est plutôt un coutumier des mauvaises plaisanteries.

Marino pour Ojapon.com

Commentaires


Alexandre_Mz      

  • Posté il y a 16 mois
Pompoko ! À voir!