Langues   Réseaux  
Actuellement, il y a 15302 Membres
dont 1212 correspondants japonais
 et   
344 Blogs
108 Vidéos
 
64 Festivals japonais
234 Actualités


                          


Légende japonaise - Kuchisake-onna




Kuchisake-onna ou la femme à la bouche fendue est un récit très populaire auprès des très jeunes japonais. Il s’inspire directement du folklore local et de l’histoire d’une jeune femme très belle mais orgueilleuse et volage, compagne d’un samouraï très jaloux qui fut défigurée par celui-ci après qu’elle lui fut infidèle. Désireux de réparer l’affront qui lui avait été fait et pour laver son honneur, celui-ci lui fendit la bouche jusqu’aux oreilles en lui demandant qui la trouverait belle ainsi…

Dans la version moderne, la légende urbaine fait état d’une grande et mince femme qui apparait lors des nuits de brouillard. Elle serait devenue un esprit vengeur après avoir été défigurée et elle serait aperçue rôdant dans les rues, un masque de chirurgie sur la bouche. Lorsqu’elle croise un enfant ou un adolescent sur son passage, elle lui demande timidement si il la trouve belle !

De sa réponse dépendra son sort car si l’intéressé répond « oui » à la question, Kuchisake-onna ôte son masque découvrant alors sa bouche fendue. Elle répète alors sa question et demande à nouveau si il la trouve belle comme cela aussi !

Répondre « oui » vaudra au malheureux de se faire suivre jusque chez lui par la dame qui le tuera sur le seuil de son logis mais si il a de la chance, elle pourra peut être lui remettre une pierre précieuse couleur rouge sang et partira comme elle est venue. Par contre, hors de question de répondre « non » aux interrogations de Kuchisake-onna car celle-ci tuera sa victime sur le champ. On la décrit généralement munie d’une grande paire de ciseau ou d’un long couteau dont elle se sert pour mutiler ses proies.

Echapper à une Kuchisake-onna est chose impossible car elle est beaucoup plus rapide que le commun des mortels et elle rattraperait sa victime sans le moindre problème.

En plus des enfants, il semblerait que les hommes puissent être de potentielles victimes pour la belle mais les femmes ne seraient pas en reste et pourraient être défigurées dans le simple but de devenir des futures Kuchisake-onna.

Néanmoins, des parades existent pour contrer la dame aux ciseaux !

En effet, plutôt que de répondre « oui » ou « non » à la question, il suffit de lui dire qu’elle n’est « ni belle, ni laide » ! Cette réponse plongerait notre esprit vengeur dans une totale confusion et permettrait à sa victime de prendre ses jambes à son cou ! Une autre parade consiste à lui retourner la question ou à lui jeter quelques confiseries pour détourner son attention.

Cette légende a connu plusieurs vagues d’intérêts au cours de notre siècle sur l’archipel et même au delà puisque le fait a été aussi recensé en Corée du sud.

La première vague date pour la Japon des années 1970. A cette époque, la psychose fut si grande que les enfants prirent peur, certains redoutant même de sortir de chez eux ! Des groupes furent formés à la sortie des écoles pour qu’aucun enfant ne rentre chez lui seul. Le phénomène fut tel que les parents aussi commencèrent à douter et à croire à l’existence de la dame à la bouche fendue !

L’histoire tomba toutefois dans l’oubli mais fut remise au gout du jour à la fin des années 90 lorsque des films d’horreur comme Carved commencèrent à sortir sur les écrans et s’inspirant du mythe !
On sait que dans les légendes, il y a toujours une part de vraie ! Quelle est la part que l’on peut donner à celle de Kuchisake-onna ? Est-ce juste une histoire pour faire peur aux petits enfants ou bien plus que cela ?

Marino pour ojapon.com

Commentaires