Langues   Réseaux  
Actuellement, il y a 13922 Membres
dont 973 correspondants japonais
 et   
268 Blogs
100 Vidéos
 
73 Festivals japonais
195 Actualités


                          




Il y a déjà plus de 1000 ans, les japonais utilisaient les cormorans pour la pêche. Cette manière de pêcher traditionnelle se pratiquait au Japon mais également en Chine, où elle a toujours cours.

N’étant plus réellement rentable au Japon, elle est aujourd’hui reléguée au rang d’attraction touristique.
Le principe consiste à se servir de cormorans sauvages, capturés en mer ou le long des berges des rivières, à la façon d’une canne à pêche.

Une cordelette est fixée autour du cou de l’animal et lorsque celui-ci attrape une prise, le pêcheur resserre la corde pour éviter à l’oiseau d’avaler le poisson ; le pêcheur peut alors récupérer la pêche de l’oiseau ! La corde est aussi utilisée pour faire revenir l’animal à l’embarcation. A noter qu’en Chine, l’oiseau est libre et revient de lui-même au bateau !!!

Un lien privilégié doit se tisser entre le cormoran et le pêcheur pour que la technique fonctionne. Il est important de le traiter avec douceur et de lui prodiguer caresses et massages, notamment sur le ventre et la tête.

Le cormoran étant un oiseau marin, il faut au préalable l’acclimater à l’eau douce car la pêche au cormoran se pratique sur les rivières et les fleuves. Or, le milieu naturel de ces oiseaux est la mer, ils n’ont donc pas l’habitude de se nourrir en eau douce et ils ne pêchent pas de façon naturelle sur ces sites !

Les cormorans utilisés au Japon sont les Cormorans de Temminck (au Japon, ils sont nommés Umiu, cormoran de mer).

Gifu est la ville la plus célèbre pour sa pêche au cormoran qui se pratique sur la Nagara-gawa sur la période de mai à octobre, pour le plus grand bonheur des touristes, mais pas forcement pour celui de l’animal qui est exploité et privé de son écosystème d’origine.

Un cormoran sauvage peut vivre plus d’une vingtaine d’années en liberté, en captivité son espérance de vie est de 15 ans au plus ! Certes, la pêche au cormoran fait partie de la tradition japonaise mais quant est-il du bien être de l’animal ?

Marino pour ojapon.com

Commentaires