Langues   Réseaux  
Actuellement, il y a 13925 Membres
dont 972 correspondants japonais
 et   
268 Blogs
100 Vidéos
 
73 Festivals japonais
194 Actualités


                          


Culture japonaise - Les Nengajo




L’arrivée de la nouvelle année est l’opportunité pour les japonais d’envoyer des cartes de vœux, les Nengajô. Elles sont utilisées pour souhaiter la bonne année à sa famille, à ses amis et à ses collègues.

Les cartes de vœux apparaissent au Japon au VIIème siècle. En effet, il n’était pas rare à l’époque d’aller en personne présenter ses vœux à ses connaissances et, lorsque la distance ne le permettait pas, il était alors d’usage d’envoyer un courrier. La tradition aidant, les Nengajô ont fait leur apparition et sont entrées dans les mœurs pour la présentation des vœux.

Plus que de simples cartes, les Nengajô permettent de montrer sa gratitude à une personne à qui on est redevable ou encore d’adresser ses meilleurs souhaits de santé et de prospérité.

Cependant, la petite particularité des Nengajô est qu’elles doivent arriver à destination les premiers jours de la nouvelle année !

Les Nengajô sont disponibles à la vente dans les postes mais également dans les épiceries et les papeteries dès le mois de novembre.

Lorsqu’elles sont prétimbrées, on les nomme Nenga Hagaki. Ces cartes se rédigent de préférence de manière manuscrite même si aujourd’hui un service d’envoi de cartes est disponible sur internet.

D’ailleurs, la poste a du s’adapter et créé son propre site internet pour les cartes de vœux car le marché représente environ 10 % de son chiffre d’affaire. Pour motiver la population à l’achat de cartes, une loterie est même organisée en début d’année par les services de la poste, sur le même principe que nos tombolas, avec de beaux cadeaux à la clé !

Les Nengajô sont l’occasion, une fois par an, d’échanger avec ses proches. L’envoi traditionnel de cartes de vœux permet de garder un souvenir « réel », années après années.

A l’heure du tout numérique, il serait vraiment dommage de se priver de cette délicieuse coutume qui permet, de surcroit, de renouer ou simplement de maintenir un lien avec sa famille ou des amis que l’on voit trop rarement.

Les paroles s’envolent, les écrits restent…

Marino pour ojapon.com

Commentaires