Langues   Réseaux  
Actuellement, il y a 17714 OJaponais
dont 1313 correspondants japonais
 et   
383 Blogs
115 Vidéos
 
63 Festivals japonais
249 Actualités


                          


Légende japonaise - Jubokko




Plus qu’une légende, Jubokko ou l’arbre vampire aurait tout à fait sa place dans le folklore japonais.
Cet arbre démon est mentionné dans certains ouvrages traitant du sujet des Yokai mais son origine reste floue et incertaine. Il est souvent évoqué comme apparaissant sur d’anciens champs de batailles où un nombre important de personnes auraient péri brutalement.

Il semblerait que les racines des arbres, étant continuellement trempées dans le sang des martyres, auraient véhiculé le fluide à travers les arbres et créé ses êtres monstrueux.

Le Jubokko est un arbre d’apparence classique, néanmoins il a la particularité de se nourrir du sang des hommes.

Lorsqu’un humain passe à sa portée, il a la faculté de transformer ses branches en un long tube pénétrant qu’il plante dans sa victime afin de lui aspirer son hémoglobine !!!

En absorbant ainsi la vie, il se fortifie et à toujours, de fait, un aspect verdoyant et parfait.
Si on lui coupe une branche, on peut alors apercevoir le liquide vital qui ruissèle de sa coupure. Ses branches ont également le pouvoir miraculeux de guérir les blessures.

Des spécialistes du folklore japonais se sont alors penchés sur ce Yokai hors du commun et ont ensuite déclaré que cette histoire relevait plus du conte fantastique que du folklore lui-même et que cette entité aurait tout bonnement était créée par Shigeru Mizuki, auteur de manga autour du thème des Yokai. Celui-ci n’a cependant pas reconnu la paternité de ce démon suceur de sang, bien qu’il soit le créateur de nombreuses créatures de fiction dans ses livres (Voir GeGeGe no Kitaro).

Il faut un œil aguerrit pour reconnaitre le Jubokko car son apparence banale est un très bon camouflage. Lorsqu’on s’approche de lui, on remarque en premier lieu des ossements aux pieds de ses racines, car après avoir vidé ses proies, il laisse les corps au soin des autres prédateurs.

Mais à ce moment là, il est généralement déjà trop tard, le piège de l’arbre vampire s’est déjà refermé…

Marino pour ojapon.com

Commentaires