Langues   Réseaux  
Actuellement, il y a 15304 Membres
dont 1089 correspondants japonais
 et   
316 Blogs
106 Vidéos
 
63 Festivals japonais
217 Actualités


                          


Culture japonaise - Le Kakigori




Au Japon, été et chaleur riment avec Kakigori. Ce délicieux dessert traditionnel, proche du granité, fait le bonheur des japonais lorsque la lourdeur des journées estivales se fait ressentir.

Le Kakigori remonte à l’ère Heian et se compose de glace râpée (et non pilée !) en fins copeaux, agrémentée de sirop aux fruits ; parfois du lait concentré est également ajouté.

A l’origine, ce délice était réservé aux nobles. En effet, avoir de la glace en été était un privilège que seul pouvait se permettre les gens aisés. Les blocs de glace servant à la confection de ce rafraîchissement étaient stockés hors de la ville, dans des glacières nommées Himuro. En été, ceux-ci étaient rapatriés à la cour de l’Empereur pour le bon plaisir de l’aristocratie !

La glace râpée pour la confection du Kakigori doit avoir une consistance proche de la neige fraîchement tombée. Pour cela, une trancheuse à glace manuelle ou électrique est nécessaire.

Ce dessert rafraichissant se décline saveur macha, melon ou encore fraise et citron pour les plus populaires ! D’apparence relativement simpliste, la conception du Kakigori est pourtant très sérieuse. Selon les régions, l’accent sera mis soit sur la qualité de la glace, soit sur la découpe ou sur la manière d’agrémenter le Kakigori et sur l’apparence finale du dessert !

Aujourd’hui, des variantes existent pour rendre le Kakigori encore plus attrayant et plus consistant. Ainsi, on trouve des Kakigori avec boules de glace, d’autres avec haricots rouges ou fruits secs parsemés sur le dessus et certains avec nappage chocolat ou miel.

A chaque région sa propre version. A Kagoshima, on trouve le Shirokuma (« l’ours blanc », à l’image de la mascotte de la région). Le Shirokuma est rehaussé de fruits, de mochi (gâteau de riz), de haricots azuki (haricots rouges) et de lait concentré. L’Uji Kintori de Kyoto est quant à lui confectionné à base de sirop au thé vert, parsemé de haricots rouges, de mochi, le tout accompagné d’une boule de glace au macha.

La chaleur de l’été est finalement un bon prétexte pour déguster ce désaltérant dessert, exquis tant pour les yeux que pour les papilles !!!

Marino pour ojapon.com

Commentaires