Langues   Réseaux  
Actuellement, il y a 16667 Membres
dont 1189 correspondants japonais
 et   
338 Blogs
108 Vidéos
 
64 Festivals japonais
231 Actualités


                          




Très beau conte que celui de Kaguya-hime également nommé Taketori monogatari, le conte du coupeur de bambou. Ce texte fait partie d’un des plus anciens récits en prose japonaise. Il est entièrement rédigé en kana et de compréhension aisée.

Il relate l’histoire de la princesse Kaguya, personnage issu du folklore japonais (le conte ressemble en certains points au conte de fée « Poucette » du conteur Hans Christian Andersen).
Kaguya-hime est une fillette mystérieuse qui est découverte, un beau matin par un vieux coupeur de bambou, nichée au cœur d’une pousse de bambou.

Elle n’est alors qu’un minuscule bébé. Le vieil homme décide de la ramener chez lui auprès de son épouse ; le couple n’a jamais eu la chance d’avoir un enfant. Ils décident alors de l’élever comme leur propre fille. Il lui donne le nom de Kaguya-hime qui signifie « la lumineuse princesse ».

Etrangement, depuis que Kaguya est dans leur foyer, chaque fois que le coupeur sectionne un bambou, il y découvre une pépite dorée ! Le vieil homme ne tarde pas à faire fortune et pendant ce temps, la fillette devient une magnifique jeune femme à la taille tout à fait normale ; fait singulier lorsque l’on sait qu’elle était un bébé minuscule !

La beauté de Kaguya est telle que son père la cache aux yeux du monde, de peur qu’elle ne soit convoitée. Pourtant la rumeur de son éclat se répand rapidement par delà les montages et les forêts et très vite les demandes en mariage arrivent !

Cinq princes entrent en compétition pour obtenir les faveurs de la belle qui reste réticente à l’idée du mariage. Pour les décourager, Kaguya leur demande de lui offrir des choses hors du commun ! Aucun des cinq princes ne parvint à relever le défit lancer par Kaguya.

L’Empereur du Japon entend lui aussi parler de cette jeune fille fabuleuse qui suscite aussitôt chez lui un vif intérêt ! Il décide de venir en personne la rencontrer et dès qu’il pose les yeux sur elle, en tombe immédiatement amoureux.

Bien que Kaguya ne le repousse pas, elle n’accepte pas non plus sa demande en mariage. Peu à peu, la mélancolie envahit les yeux et le cœur de Kaguya et notamment les soirs de pleine lune. Elle est tout simplement une enfant de la lune et le temps qu’il lui était imparti sur terre se termine. Son peuple arrive alors pour venir la chercher et la ramener chez elle. Avant de partir, Kaguya laisse une lettre à ses parents ainsi que sa robe en souvenir. A l’Empereur, elle donne également une missive lui expliquant son histoire ainsi qu’un flacon d’élixir d’immortalité.

Kaguya est ensuite revêtue d’un habit de plumes blanches qui lui enlève toute tristesse mais également tout l’amour qu’elle ressentait pour son peuple d’adoption. Elle quitte ainsi la terre pour retourner sur la lune…

Ses parents, affligés, sombrent alors dans la maladie. De son côté l’Empereur ne peut se résoudre à vivre immortellement sans voir Kaguya. Il ordonna à ses gardes de gravir le plus haut sommet du pays et d’y bruler l’élixir d’immortalité et la lettre d’adieu de sa bien-aimée. C’est ainsi que la montagne pris le nom de Mont « Fuji »(ou fushi) qui signifie « immortalité » !

Marino pour ojapon.com

Commentaires