Langues   Réseaux  
Actuellement, il y a 16668 Membres
dont 1189 correspondants japonais
 et   
338 Blogs
108 Vidéos
 
64 Festivals japonais
231 Actualités


                          




Mythe, légende ou élucubrations d’un esprit fantaisiste, voici Issie homologue du Nessie écossais.
Issie aurait élu domicile au fond du lac Ikeda sur l’île de Kyushu et serait de l’espèce des sauriens. Son portrait ressemble d’ailleurs beaucoup à celui du plésiosaure.

Une légende japonaise raconte qu’Issie était à l’origine une magnifique jument blanche. L’animal vivait en compagnie de son poulain à proximité des rives du lac. Le tableau idyllique fut un jour brisé lorsqu’un samouraï s’empara du petit de la jument et l’enleva loin de sa maman. Celle-ci, inconsolable se jeta dans les eaux du lac. Toute la douleur et la colère contenues dans son cœur de mère la transformèrent en un monstre aquatique énorme et difforme.

Aujourd’hui encore, on raconte qu’Issie serait toujours à la recherche de son bébé et qu’il est possible de l’apercevoir errant à proximité des rives du lac dans l’espoir de le retrouver.
La légende est étayée par des récits de personnes arguant avoir aperçu la créature dans les eaux tourbillonnantes du lac.

Les histoires ne s’accordent cependant pas quant à la première apparition d’Issie qui pourrait être en 1951 ou en 1961. Mais une chose est sure, la première observation de la bête remonterait à 1978.

En effet, le 3 septembre de cette année là, un japonais s’appelant Yutaka Kawaji, certifie que lui et plusieurs membres de sa famille auraient vu une chose étrange, pourvue de bosses, se déplacer dans le lac. L’intéressé aurait tenté de suivre l’apparition en barque mais la créature aurait rapidement disparue. Yutaka Kawaji annonça par la suite avoir déjà eu affaire à Issie quelque mois plus tôt et également une première fois lorsqu’il était enfant. Cependant, il n’a jamais pu appuyer son témoignage d’une preuve photographique.

Pourtant, un autre homme, Toshiaki Matsuhara, aurait lui réussi à photographier la créature en décembre de la même année. Etrangement, il n’y a plus aucune trace de ce cliché ! Pourtant, la description qu’il fait d’Issie est la même que son compatriote.

Par la suite, il y eu plusieurs autres déclarations rapportant l’observation d’une créature similaire dans les eaux du lac ; Certaines photographies et vidéos circulèrent sur le net mais elles n’ont jamais pu être vérifiées à ce jour !

Il est fort peu probable qu’un bête de la corpulence d’Issie ait pu arriver dans un lac ne communicant pas avec la mer. De plus, l’animal que l’on assimile à un plésiosaure, aurait disparu depuis plus de 65 millions d’années, or le lac Ikeda n’est vieux que de 200 siècles !

L’hypothèse la plus plausible est la présence dans le lac de grandes anguilles, originaires de Malaisie. En effet, celles-ci auraient été introduites par l’homme pour la pêche. Leur gabarit pouvant atteindre 2 mètres et les spécimens se déplaçant en bande, il y a fort à parier que la créature aperçue soit tout simplement un banc d’anguilles en mouvement dans le lac.

Quant bien même, ne faut-il pas parfois laisser planer un peu de mystère et permettre aux légendes de continuer d’être…

Marino pour ojapon.com

Commentaires