Langues   Réseaux  
Actuellement, il y a 17495 OJaponais
dont 1306 correspondants japonais
 et   
382 Blogs
112 Vidéos
 
63 Festivals japonais
248 Actualités


                          


Culture japonaise - Le Bonenkai




Moment de convivialité entre collègues qui permet de mieux se connaitre et surtout de tomber les barrières entre la hiérarchie et les subordonnés, le Bonenkai est un rituel auquel nul ne peut se défiler.

Dans les mangas et les dramas, il s’illustre par l’image bien connu de l’employé bien éméché déambulant dans les rues en braillant ou en dansant sur des rythmes endiablés, la cravate nouée autour de la tête !

Dans une entreprise, il est mal vu de ne pas participer au Bonenkai même si cela signifie le faire au détriment de sa vie familiale.

Ce « repas de fin d’année » a pour but d’exorciser les tensions accumulées au cours de l’année et d’enterrer une fois pour toute les soucis de ces 12 derniers mois. C’est une coutume à laquelle chaque entreprise se prête et c’est la cohue pour les réservations dans les meilleurs endroits, aussi faut il s’y prendre très à l’avance. Le Bonenkai a généralement lieu dans un pub, l’Izakaya.

Autant dire que ces petites fiestas sont l’occasion de se lâcher mais également d’engloutir une quantité astronomique d’alcool !!!! Qui a dit que nos amis japonais ne savaient pas s’amuser !!??
La soirée se déroule autour d’un repas festif ponctué de Jeux, discours et animations ; le tout dans une atmosphère détendue et bon enfant.

Un organisateur ou Tantosha est désigné pour l’organisation de cette fête. Il lui faudra dénicher « The Perfect Place » et assurer une ambiance du tonnerre. Autant dire que l’élu n’a pas droit à l’erreur, la pression sur ses épaules est alors à son comble !

De nombreux critères doivent être respectés comme la date de l’événement qui doit correspondre à une soirée avant le week end (pour pouvoir décuver !!!), il doit se dérouler au mois de décembre, dans un Izakaya branché et ultra convoité. Et il va s’en dire que l’alcool diverse et variée doit couler à flot et notamment la bière, boisson de prédilection de ses soirées beuveries…

Un Tantosha qui échoue dans sa mission risque de voir sa vie professionnelle au sein de l’entreprise devenir problématique et bien sur le plus souvent, cette délicate besogne est refilée au dernier arrivé dans la société !

La soirée débute officiellement à la première trinque. Dès le « Kanpai » lancé, il n’y a plus de formalisme entre employé et patron. Une l’occasion de connaître un peu plus les gens avec lesquels on travaille tous les jours. C’est l’entreprise qui supporte les frais occasionnés par ces soirées, c’est pour cela que le Bonenkai est aussi et surtout un devoir professionnel auquel les employés ne peuvent déroger !

Ces soirées se terminent régulièrement de la même manière. Les employés ivres ratent le dernier train pour rentrer chez eux et finiront la nuit dans un capsule hotel avec un mal de cheveux évident au réveil. C’est beau l’esprit d’entreprise !

D’autant plus qu’ils devront remettre ça avec le Shinnenkai qui à lieu cette fois-ci après le nouvel an, histoire de commencer l’année entre collègues, sur de bonnes bases !
« Kanpai !!! ».

Marino pour ojapon.com

Commentaires