Langues   Réseaux  
Actuellement, il y a 16755 OJaponais
dont 1280 correspondants japonais
 et   
377 Blogs
111 Vidéos
 
63 Festivals japonais
247 Actualités


                          


Culture japonaise - Le Shu-Katsu




Le Shu-Katsu, abréviation de Shushoku-Katsudô, est un terme qui caractérise les jeunes en recherche d’emploi. Il n’est pas rare de les croiser dans les rues de Tokyo, déambulant dans leurs costumes sombres.

Au Japon, la recherche d’emploi commence bien avant la fin des études, généralement pendant la dernière année des études supérieures.

La campagne de recrutement est souvent organisée par les entreprises elles-mêmes ou par les grandes universités et le gouvernement.

A la clé, une promesse d’embauche ou « Naitei » qui sera néanmoins soumise à la réussite à l’examen de fin d’année et donc à l’obtention du diplôme !

Mars est d’ailleurs le mois des remises de diplôme ; dès le mois d’avril, les jeunes deviennent des « citoyens en vie active », les Shakaijin. Les recrutements se font généralement par grandes vagues !
Le Shu-Katsu prend énormément de temps aux étudiants et coûte relativement cher !

En effet, une préparation méticuleuse est nécessaire avant de se lancer dans cette course frénétique à l’emploi. Dès la fin février, les étudiants achètent des revues spécialisées sur les entreprises qui les intéressent, ils font des recherches sur le net et cours de réunions d’informations en séminaires !

Viennent ensuite les propositions de postes par les entreprises, les tests d’entrées… Les entreprises éprouvent les postulants, cernent leurs capacités ainsi que leurs personnalités ! Les postulants qui échouent à ces tests seront tous simplement écartés !

Le Shu-Katsu est un véritable investissement : costume, coiffure, photo d’identité, tout doit être parfait, rien n’est laisser au hasard ! A cela s’ajout l’achat des différents livres ainsi que les tests d’aptitudes mais aussi le coût engendré par les différents déplacements pour se rendre aux réunions d’informations, aux séminaires ou encore aux différents tests d’aptitudes et aux entretiens !

Après toutes ces preuves éprouvantes, le fameux sésame « Naitei » est remis dès le mois de juin aux étudiants qui auront retenu l’attention des entreprises. Pour les autres, il faudra persévérer et cela durant une bonne partie des vacances d’été !

Pour tous les étudiants, il leur faudra terminer leur quatrième année avant de basculer dans la vie active et dans l’univers du salaryman ou de l’office lady !

Marino pour ojapon.com

Commentaires