Culture japonaise - Le Tsutsugaki
Langues   Réseaux  
Actuellement, il y a 17175 OJaponais
dont 1297 correspondants japonais
 et   
379 Blogs
112 Vidéos
 
63 Festivals japonais
248 Actualités


                          


Culture japonaise - Le Tsutsugaki




Le Tsutsugaki est une technique traditionnelle japonaise de teinture de textiles à l’indigo.
Tsutsugaki signifie « tube » tsutsu et « dessin » gaki (dessins au tube).

Véritable art sous l’ère Edo, la méthode du Tsutsugaki est utilisée aussi bien pour les vêtements (kimonos, veste de pompiers) que pour les équipements tels que les bannières, les futons ou encore les équipements des chevaux.

Plus concrètement, la technique utilise de la pâte de riz, riche en amidon qui sera apposée sur un tissu en coton à l’aide d’un cône en forme de douille (le tsutsu). Le tissu est ensuite passé à la teinture indigo pour colorer le textile.

Après cette étape, l’étoffe est lavée afin d’éliminer les résidus de pâte de riz.
Trois artisans interviennent au cours du processus de création : le dessinateur qui élabore l’œuvre sur le tissu ; l’artisan sera celui qui va apposer la pâte de riz sur le dessin afin de protéger les motifs et enfin le teinturier qui va baigner le tissu dans le bain d’indigo et lui donner l’effet recherché.

Il ne restera plus qu’à apposer les autres couleurs par la suite à la main. C’est sous l’ère Edo (1603-1868) que le Tsutsugaki connait son apogée. C’est ensuite la modernisation qui va faire déchoir ce talent séculaire !

Le déclin de ce patrimoine est annoncé même si fort heureusement, il reste encore quelques artisans titulaires de ce savoir-faire au Japon.

Le Tsutsugaki est largement utilisé dans les évènements de la vie familiale comme les naissances, les mariages (futons décorés avec des motifs de canards mandarins symbole d’un mariage prospère offerts aux époux).

Les motifs représentés ont une symbolique à l’image des talismans. Ils sont imprégnés dans le tissus pour porter chance, protéger, apporter longévité et prospérité à leur propriétaire.

On distingue plusieurs familles de motif en fonction des régions de l’archipel : les figures humaines regroupent les démons du folklore ou les héros mythiques. La nature met à l’honneur les cerisiers et les bambous. Dragon, lion, carpe sont de la famille des animaux alors que les objets du quotidien sont représentés par la théière ou la bouilloire !

Chaque pièce est unique et représentative une fois encore de la diversité et de la richesse de la culture japonaise.

Marino pour ojapon.com

Commentaires