Langues   Réseaux  
Actuellement, il y a 16363 OJaponais
dont 1264 correspondants japonais
 et   
368 Blogs
111 Vidéos
 
63 Festivals japonais
246 Actualités


                          




Les Lanternes japonaises nommées Tôrô font complètement parties du paysage de l’archipel. Leur première utilisation était religieuse puisqu’on les utilisait pour l’ornement des temples à la gloire de Bouddha et pour figurer sa présence dans ces lieux sacrés.

On les retrouve désormais aussi bien dans les jardins des maisons de thé que dans les parcs ou à proximité des bassins d’eau. Ces lanternes traditionnelles sont d’origine chinoise. Il en existe deux types. Le premier type est la lanterne sur piédestal, la Dai-Dôro que l’on retrouve dans les jardins et les sanctuaires bouddhistes. Celle-ci est le plus souvent en pierre (Ishi-Dôro) ou en bronze (Kondô-Dôrô).

Allumées, les Dai-Dôro représentent les offrandes faites à Bouddha mais aussi des guides montrant le chemin menant au temple !

La lanterne Dai-Dôro a une forte symbolique. En effet, elle regroupe les cinq éléments essentiels du Bouddhisme : le Chi représenté par la base est l’élément Terre. La partie surmontant la base est associée à l’Eau/Sui. Le Ka/Feu est la partie la plus proche de la flamme de la lanterne.

Au-dessus du Ka, on retrouve Fu/Air et Kû/Esprit, représentés par les deux derniers éléments, pointant vers le ciel comme pour rappeler que nous sommes l’Univers et que nous retournons inévitablement vers cet infinité !

Le deuxième type de lanterne est la Tsuri-Dôro, la lanterne suspendue. Prévues initialement pour orner les palais impériaux durant l’époque Nara, ces lanternes sont plus petites que les Dai-Dôro. Elles sont faites en bois ou en cuivre et placées sur les auvents pour éclairer et décorer les toits.
La lanterne la plus ancienne recensée au Japon se trouve à Nara.

Aujourd’hui la fonction de la lanterne a beaucoup évolué, on la retrouve aussi bien dans les jardins japonais qu’occidentaux où elle est devenue un élément de décoration à part entière !

Dans les plus grands sanctuaires de l’île, les lanternes pouvaient atteindre jusqu’à cinq mètres.

Marino pour ojapon.com

Commentaires