Langues   Réseaux  
Actuellement, il y a 16772 OJaponais
dont 1279 correspondants japonais
 et   
377 Blogs
111 Vidéos
 
63 Festivals japonais
247 Actualités


                          




Les toilettes japonaises sont ce qu’il ya de plus étranges et de plus sophistiquées dans la culture japonaise !

Elles se déclinent en deux versions. Le modèle dit « à la turque inversée » ou Washiki est le plus ancien.

Il est simple d’utilisation même s’il requiert une certaine dextérité et un sens aigu de l’équilibre. On le retrouve souvent dans les toilettes publiques des gares et des aires de repos ou dans les anciens bâtiments.

Le modèle comme nous le connaissons en occident (Yoshiki) avec pied, cuvette et chasse d’eau ainsi que les urinoirs arrivent sur l’archipel à la fin de la seconde guerre mondiale.
Puis apparaissent les toilettes bidets qui firent fureur dans les maisons japonaises dans les années 2000.

TOTO (leader dans le domaine) est l’entreprise qui a commercialisé ces toilettes sous le nom de Washlets. Le nom est par la suite entré dans le langage courant puisque de nos jours on parle de Washuretto ou Washlets pour désigner les toilettes au Japon ; bien que le vrai nom soit Onsui Senjou Benza (Siège de toilettes nettoyant à l’eau chaude).

Ces toilettes plus classiques évitent de s’accroupir. On les retrouves chez pratiquement tous les japonais. Au-dessus de la chasse d’eau, on trouve le lave main qui remplit également la chasse d’eau. Economie assurée puisque l’eau du rinçage des mains sert aussi à l’évacuation des déchets organiques.

Et puis, le must du must ! Le top du top ! Ces WC ultra moderne, qui en plus de la fonction officielle, propose un nettoyage en douceur aussi bien du popotin que du système urinaire. Le tout réalisé par l’activation d’un petit jet d’eau, lui-même contrôlé par un panneau de commande.

Ces toilettes sont courantes dans les hôtels. Cependant, certains foyers japonais plus aisés peuvent acquérir une version encore plus gadgétisée avec siège chauffant, climatisation, séchoir chauffant ou ouverture de lunette activée automatiquement !

Et pour les demoiselles gênées par le fait qu’on puisse les entendre lorsqu’elles sont sur le trône, il existe une fonction bruit d’ambiance et désodorisant en option !

La règle à ne surtout pas enfreindre lors d’une visite aux commodités chez vos hôtes : ne surtout pas oublier de mettre les chaussons de toilettes en entrant et de les retirer en sortant. Les toilettes étant considérées comme un endroit malpropre !

Bien souvent le papier hygiénique n’est pas disponible dans les latrines publiques, il faut donc prévoir le coup avant de s’y installer. Il en va de même pour le savon et les essuies mains.

Mais pas de panique, un petit fascicule explicatif est disponible dans chaque toilettes pour expliquer aux touristes comment utiliser ces WC hyper hight tech.
Alors, aucune raison de s’en priver !!!

Marino pour ojapon.com

Commentaires