Langues   Réseaux  
Actuellement, il y a 16972 OJaponais
dont 1291 correspondants japonais
 et   
379 Blogs
112 Vidéos
 
63 Festivals japonais
248 Actualités


                          


Culture japonaise - Le Randoseru




Le Randoseru est ce sac à dos qui est utilisé au Japon par les enfants des écoles primaires.
Rigide et en cuir ou en synthétique, ce sac mesure environ 30 cm sur 20, avec une épaisseur de 15-20 cm. A vide, il pèse un peu plus d’1 kilo.

On le retrouve le plus souvent en noir pour les garçons et rouge pour les filles. Même si de nos jours, le choix des couleurs est beaucoup plus vaste !

Il fait partie à part entière de ces symboles japonais au même titre que l’uniforme.
Le Randoseru est offert aux enfants lorsqu’ils intègrent l’école élémentaire. De très bonne qualité, il est prévu pour durer pendant au moins 6 ans, durée du cycle élémentaire.

Mais comme beaucoup de choses, la qualité a un prix ! Il faut compter entre 260 et 1300 euros pour un sac neuf en cuir. Pour la version synthétique nommée Clarino, le prix est plus abordable.
Leader des ventes au japon, ce cartable génère pas moins de 400 millions d’euros de chiffre d’affaire par an (chiffres de 2016).

Le Randoseru est le petit frère du Ransel, sac à dos originaire des Pays-Bas et importé au Japon au XIXème siècle. En effet, il était utilisé par les soldats à la fin de l’ère Edo, sur instructions du Shogunat de l’époque, pour porter leur paquetage.

Par la suite, lorsqu’en 1885 l’école primaire de Gakushûin décida d’utiliser des manuels scolaires, les enfants se servirent d’un sac à dos similaire pour transporter leurs effets sans peine. C’est ainsi qu’est apparu peu à peu le Randoseru que nous connaissons actuellement.

Cet objet très culturel connait une certaine demande en dehors du Japon. Ce phénomène est du à l’engouement croissant de la culture du manga, de l’animé et du cosplay.

Cependant le produit peine à s’exporter et on retrouve peu de fabriquants à l’extérieur du pays.
Réputé pour sa forme particulière mais également pour sa solidité, il n’est pas rare que les japonais soient encore, des années après la fin de leur scolarité, en possession de leur Randoseru !

Le cartable a une symbolique très forte puisqu’il marque les premiers pas des enfants japonais dans la société mais il véhicule aussi les valeurs éducatives du Japon : Travail, Discipline, Concentration et surtout Unité !

Marino pour ojapon.com

Commentaires