Langues   Réseaux  
Actuellement, il y a 20584 OJaponais
dont 1414 correspondants japonais
 et   
417 Blogs
115 Vidéos
 
61 Festivals japonais
251 Actualités


                          


Culture japonaise - Honne et Tatemae




Voici deux termes japonais que l’on pourrait traduire par « Etre » et « Paraître ».
Si Honne représente les désirs et les sentiments réels d’une personne, Tatemae correspond plutôt à une sorte de faciès que l’on exprime en public pour cacher ses vraies émotions dans le but de ne pas blesser ou gêner son interlocuteur.

Dans la société japonaise, où l’esprit collectif l’emporte sur l’individualisme, le Honne est très souvent dissimulé aux yeux des autres et seuls quelques intimes le connaissent.

La société conditionne la population à se retrancher derrière le Tatemae qui est plus en adéquation avec les attentes communes. On tait ses convictions pour ne pas déplaire !

Ce concept Honne-Tatemae est très important dans l’esprit japonais. Le but est d’éviter les conflits et de toujours aller dans le sens de l’opinion générale. Les obligations sociales sont telles que l’individu, pour y faire face, se retranche derrière le Tatemae qui est souvent en totale opposition avec les attentes et les ressentis concrets de l’individu.

Les effets ne seront pas sans conséquences ! Entre devoir et désir, les jeunes générations ont de plus en plus de mal à faire face à la pression constante de la société qui les empêchent de vivre leurs rêves…

Il en résulte le phénomène d’Hikikomori, ces personnes qui rejettent le monde et ses contraintes pour vivre reclus.

Hypocrisie, manque de franchise ? Pour les occidentaux, il est difficile de comprendre ces notions d’Honne et Tatemae. Mais au Japon, où le bien collectif prime sur l’individualité, Tatemae est une vertu car elle garantie l’harmonie.

Nul ne doute que les populations mondiales jonglent en permanence avec l’ « Etre » et le « Paraître » mais le Japon en a fait un trait culturel !

On en vient à se demander si finalement les individus n’évoluent pas au fil des jours en jouant constamment un « rôle » auprès de leurs semblables ? Ou bien est-ce tout simplement une forme de respect envers les autres, dont les japonais font preuve au quotidien !?

Marino pour ojapon.com
Sources : internet

Commentaires