Langues   Réseaux  
Actuellement, il y a 21115 OJaponais
dont 1430 correspondants japonais
 et   
427 Blogs
115 Vidéos
 
61 Festivals japonais
251 Actualités


                          


Culture japonaise - Le Kakemono ou Kakejiku




Kakemono ou Kakejiku se traduit par « Objet accroché » (Kakeru : accrocher ; Mono : objet).
Venu tout droit de Chine et importé en même temps que le bouddhisme au VIème siècle, le Kakemono est à l’origine, un support pour conserver les écrits bouddhistes. Au Japon, le terme se banalise par la suite pour désigner un rouleau destiné à être accroché au mur, le plus souvent une peinture ou une calligraphie sur papier ou sur soie.

La forme du Kakemono est, somme toute, très banale. Il se déroule à la façon d’un parchemin afin d’être fixé au mur. Cependant, ce qui fait sa particularité, et le désigne parfois sous le nom de Kakejiku, est la baguette cylindrique placée en bas de la toile. C’est le poids de cette baguette ou Jiku qui permet au rouleau de se maintenir ouvert afin de pouvoir apprécier l’œuvre qu’il contient. A chacune de ses extrémités, la baguette est pourvue de petites pièces composées en laque, en céramique ou encore en cristal. Ces petits morceaux doivent être en harmonie avec la toile qui est représentée sur le Kakemono. Sur la partie haute du Kakemono, une baguette plus fine que la Jiku sert de support pour l’accroche murale.

On trouve beaucoup de Kakejiku dans les maisons traditionnelles, dans les maisons de thé ou dans les temples. Néanmoins, on ne désigne par le vocable Kakejiku que les panneaux muraux en forme de rouleau. Tous les autres formats (rigide, carré, …) seront appelés Kakemono uniquement !
La conception du Kakemono est artisanale et demande une excellente connaissance de cet art. Elle est généralement confiée à des spécialistes !

Le Kakemono est fragile. Pour le conserver et le ranger, il est roulé puis stocké dans une boite en bois de paulownia dans laquelle est inséré un sachet antimite. Celui-ci servira à prévenir les dégradations que ce petit parasite pourrait bien occasionné sur la soie du rouleau.

Le mot « Kakemono » est aujourd’hui tombé dans le langage courant. Il est aussi utilisé dans le monde de la publicité pour désigner ces panneaux publicitaires souples maintenus par des supports leur permettant de tenir debout !

Marino pour ojapon.com
Sources : internet

Commentaires