Langues   Réseaux  
Actuellement, il y a 21149 OJaponais
dont 1431 correspondants japonais
 et   
427 Blogs
115 Vidéos
 
61 Festivals japonais
251 Actualités


                          


Culture japonaise - Les Kosoku




Le Système éducatif japonais est très strict. Et de plus en plus de voix s’élèvent aujourd’hui pour dénoncer ce précepte de règles ancestrales imposées dans le milieu scolaire et ce parfois depuis la maternelle, les Kosoku ou « règles de la vie scolaire ».

Dans un lycée japonais du centre du Japon, éternuer plus de trois fois équivaut à une sanction tout comme avoir les cheveux bouclés ou teints, une jupe d’uniforme non jugée à la bonne longueur pour les filles ou encore de porter une couleur non adéquate.

Cela peut prêter à sourire pourtant se pose ici la question de la liberté individuelle ; et parfois cette liberté est bien malmenée ! Aujourd’hui encore, les écoles ont beaucoup de pouvoir sur la vie des jeunes, les obligeant fermement à rester dans le rang.

Certains lycées s’autorisent même à choisir la couleur des sous-vêtements des étudiants, procédant même à des vérifications honteuses et humiliantes pour les élèves ; bien loin du respect du droit humain et frôlant le harcèlement ! La direction de certains lycées va au-delà de ça en s’immisçant également dans la vie extra-muros de ses élèves, gérant certaines de leurs activités extérieures comme le droit de voyager, de découcher de leur domicile, faire de la politique…

Heureusement, suite au soulèvement de certains citoyens, plus particulièrement ceux de la région de Gifu, une modification a été apportée à la réglementation au sein des lycées de la préfecture concernant toutes ces règles restrictives.

En effet, petite victoire au courant de cette année ; suite à la requête du collectif de Gifu et à la demande du rectorat, une bonne majorité des lycées de la région revoyaient leur copie en modifiant leur règlement intérieur.

Cependant, il reste encore beaucoup à faire car le Kosoku touche tout les degrés de l’enseignement dont les collèges et les écoles primaires également !

Difficile de bousculer des règles séculaires dans un pays fortement attaché à ses traditions mais le bien-être des enfants doit être une priorité et c’est pour cette raison que les mentalités doivent évoluer encore plus et les règles avec elles !

Marino pour ojapon.com
Sources : internet

Commentaires