Langues  
Actuellement, il y a 22333 OJaponais
dont 1461 correspondants japonais
 et   
450 Blogs
116 Vidéos
 
61 Festivals japonais
251 Actualités


                          




Dans le nord du Kyushu, dans la province de Yamato se trouvait le Royaume de Yamatai.
A la tête de cette contrée, une femme légendaire aurait régné durant l’ère Yayoi (-400 av JC – 300 ap JC). Cette dame illustre était une Reine japonaise se prénommant Himiko.
Selon les faits historiques, Himiko était une grande prêtresse doublée d’une magicienne confirmée. Elle possédait des pouvoirs surnaturels. Elle est connue pour avoir était une femme de pouvoir ; la première qui réussit à fédérer plus d’une trentaine de chefferie de l’archipel de Wa (ancienne dénomination du Japon par les chinois). Sous sa gouvernance, elle les unifia en un seul pays, le Yamatai.

Son arrivée sur le trône du chrysanthème serait du semble-t-il à un sortilège magique avec lequel elle ensorcela la population qui la propulsa alors à la tête du pays.

Cependant, Himiko et son Royaume restent un grand mystère pour les chercheurs et les archéologues. Personne ne sait qui est réellement cette femme. On ne trouve aucune référence d’elle dans le Nihonshoki (annales du Japon), même si certains voient en elle l’Impératrice Jingu, mère de l’Empereur Ojin.

Quant au Royaume Yamatai, il serait situé tantôt dans le Kyushu, tantôt dans la province de Nara et parfois même sur une île du pacifique d’après les indications de certains textes chinois.

Un Kofun (monument funéraire) en forme de trou de serrure, de 280 m de longueur, composé de pierres et de roches a été découvert puis présenté en 2009 par le Musée National d’Histoire Japonaise de Sakura (Chiba). La datation au carbone 14, de certains vestiges trouvés sur le site aurait conclu que cette tombe daterait de l’époque de la Reine Himiko et pourrait être son sépulcre.
Cependant, rien n’a pu être confirmé et de nombreuses questions restent en suspens quant à cette énigmatique souveraine.

Et il y a fort à parier que le voile ne sera pas levé de sitôt et cela tant que la Maison Impériale ne donnera pas l’autorisation pour la fouille du tombeau (D’après la constitution japonaise, il n’est pas possible à une femme d’accéder à la royauté du Japon).

D’après la légende, la Reine Himiko aurait été enterrée avec plus d’une centaine de suivantes.
Suite à son décès, un roi tenta de monter sur le trône mais le peuple refusa et finalement, Iyo une jeune parente de la défunte Reine, initiée elle aussi à l’art de la magie, devint la nouvelle Reine de Yamatai.

Surfant sur le mystère de la légende, le monde du divertissement tel que les jeux vidéo (Okami, Warrior Orochi 2), le cinéma ou les comics (Tomb Raider) ont alimenté le fantasme en faisant de Himiko, un personnage énigmatique et entouré de superstition et de fantastique.

Marino pour ojapon.com
Sources : internet

Commentaires