Culture japonaise - L’art floral japonais ou ikebana
Langues   Réseaux  
Actuellement, il y a 17166 OJaponais
dont 1296 correspondants japonais
 et   
379 Blogs
112 Vidéos
 
63 Festivals japonais
248 Actualités


                          




Axés sur les 3 piliers essentiels que sont le ciel, la terre et l’humanité, ces arrangements allient asymétrie, espace et profondeur.

L’origine de l’Ikebana remonte au VIème siècle. Venu de Chine, cette pratique correspond à l’offrande florale faite dans les temples bouddhistes. Les fleurs et les branches sont disposées de façon à pointer vers le ciel.

Le Rikka ou Tachibana apparait au XVème siècle. Le style est plus sophistiqué et reflète la nature.
Cette forme antique de l’arrangement floral est de nos jours de moins en moins pratiquée.
Sous l’impulsion du Shogun Yoshimasa Ashikaga (XVème siècle), l’histoire de l’Ikebana subit un changement significatif. Il fait de l’Ikebana un art populaire afin qu’il puisse être accessible à toutes les classes sociales.

Au XVIème siècle, un style de composition florale simplifiée apparait et est intégré à la cérémonie du thé, c’est le Nageire.

L’arrangement est naturel quelque soit le matériau utilisé. Cette association avec la cérémonie du thé se nomme Cha-bana (fleurs de thé).

Le style Moribana apparaît dans les années 1890.

A cette époque, le mode de vie des japonais s’occidentalise et se modernise. Des fleurs occidentales sont importées dans le pays et dans les compositions florales. Cette ouverture sur le monde offre de nouvelles libertés à l’Ikebana. On retrouve également le Moribana dans les jardins.

Kikou Yamata, écrivain franco-japonais introduisit la pratique et l’enseignement de l’Ikebana en France et présenta pour la première fois cet art en 1930 au Salon d’automne à Paris.

Considéré avec la cérémonie du thé et la calligraphie comme l’un des trois arts traditionnels japonais, l’Ikebana était étudié par les femmes en vue de leur mariage.

Aujourd’hui, chaque école enseigne son propre style. Que ce soit le style traditionnel avec le Rikka, le Nageire ou le Cha-bana ou le style moderne avec le Moribana.
L’essentiel, après tout, est que la tradition de l’art floral perdure…

Thème Japon n°3 - L’art floral japonais ou ikebana
Merci à Marino pour ce billet de blog

Commentaires


Yankumi6_7      

  • Posté il y a 4 ans
Soamichi Yori,
Anata no messēji o dōmo arigatōgozaimashita !
Ja ne !
Marino.

soamichi      

  • Posté il y a 4 ans
Morino san e,

Ohayoo gozaimasu.

Ikebana no tame ni wa totemo omoshirokatta . arigatoo gozaimasu.

Watashi wa Ikebana wa totemo daisuki desuyo. Benkyoo wo shinakereba narimasen

desuyo. Oshiete kudaasai.

Soamichi yori