Langues   Réseaux  
Actuellement, il y a 17992 OJaponais
dont 1326 correspondants japonais
 et   
386 Blogs
115 Vidéos
 
63 Festivals japonais
249 Actualités


                          

Exposition - Dessins du Studio Ghibli



Exposition "Dessins du Studio Ghibli"
Au Musée de l’Art Ludique à Paris

Après l’Asie, c’est au tour de l’Europe de recevoir l’exposition: Dessins du Studio Ghibli, les secrets du Layout pour comprendre l’animation de Takahata et Miyazaki. La ville : Paris. Le lieu : le musée de l’Art Ludique. Ainsi du 4 octobre 2014 au 1 mars 2015, vous pouvez admirer 1300 Layouts sortis tout droit du Studio Ghibli.

Le Studio Ghibli c’est avant tout deux réalisateurs de génie : Isao Takahata et Hayao Miyazaki ayant le même but : faire de l’animation de qualité. Fondé en 1985, le Studio Ghibli a produit 20 longs-métrages, un téléfilm et plusieurs séries télévisés. Il se distingue des autres studios d’animation par de nombreuses exceptions dont le fait de réaliser la plupart de ses dessins à la main, ce qui demande beaucoup de temps et de travail. La plupart des autres studios utilisent directement l’informatique afin de réduire les coûts de production.

Lors de l’exposition, nous voyageons donc à travers ces dessins. Chaque long-métrage, téléfilm ou encore série télévisée réalisé par le Studio Ghibli y est représenté à travers le Layout. Mais qu’est-ce que le Layout ? C’est ce que le musée de l’Art Ludique va définir dans un première partie de l’exposition.

En effet pour le public, novice, dont je fais partie, ce terme reste obscur. Avant tout le Layout se place après le Story-Board dans la réalisation d’un film d’animation. Les personnages sont définis, l’histoire également. Le Layout est un dessin qui représente une scène du film selon la vision du réalisateur. Tout est indiqué dessus : mouvements scéniques, jeux d’ombres, couleurs, plans…. Les personnes en charges de réaliser l’animation n’auront plus qu’à suivre les ordres indiqués sur la feuille. Couramment utilisé dans l’animation, Hayao Miyazaki lui-même a pris l’habitude de les réaliser pour ces œuvres et a généralisé son utilisation au sein du Studio.

Affiche de l'exposition

En effet, avant la création du Studio Ghibli, lors de son travail avec Isao Takahata pour la série : « Heidi, fille des Alpes », les échéances à respecter étaient tellement courtes, qu’Hayao Miyazaki s’occupait lui-même des Layouts de la série, habitude qu’il a souvent conservée pour ses longs métrages. Pour le Studio Ghibli, c’est donc à partir de ce dessin que va dépendre la scène finale du film. N’hésitez pas lors de votre visite à prendre votre temps lors de la description du Layout afin de comprendre les termes utilisés et inscrits dans les dessins et d’assimiler le vocabulaire pour pouvoir profiter pleinement de votre visite.

Une fois le terme Layout intégré, place à l’exposition. Ce sont sous nos yeux, toute l’œuvre du Studio Ghibli qui se dévoile au fur et à mesure des pièces. L’exposition se déroule par ordre chronologique des réalisations des longs-métrages et quelques pièces sont dédiées aux séries télévisées produites par le Studio, aux œuvres marquantes ou à Isao Takahata. La puissance de l’exposition réside dans l’analyse de chaque image qui nous replonge directement dans le film. Un conseil pour vivre l’exposition à fond : Munissez-vous de l’audio-guide qui est indispensable ! En effet, celui-ci vous mettra non seulement dans l’ambiance du film avec la bande-son mais vous dévoilera également toutes les anecdotes du Studio pour chaque film et détaillera les Layouts.

En première partie de visite, un Layout de chaque œuvre du Studio est présenté. Puis nous entrons dans le monde d’Hayao Miyazaki. Tout d’abord, même s’il n’est pas directement produit par le Studio qui n’existait pas encore à l’époque, le long-métrage, « Nausicaä, la vallée du vent », fruit d’un travail de nos deux auteurs et d’une longue collaboration à venir, est représenté. Puis par ordre chronologique, nous entrons dans chaque scène du film grâce au Layout: « Le château dans le ciel », « Mon voisin Totoro », « Kiki la petite sorcière »... Ce dernier n’est sorti en France qu’en 2005 alors qu’il a permis lors de sa sortie au Japon en 1989 d’assurer la prospérité au Studio Ghibli. De nombreux Layouts des films d’Hayao Miyazaki sont réalisés par lui-même.

Espace « Princesse Mononoké »
Chaque directive sur le Layout est scrupuleusement suivie afin de réaliser la scène finale.

D’autres réalisations comme « Si tu tends l’oreille » ou encore « Je peux entendre l’Océan » réalisés respectivement par Yoshifumi Kondo et Tomomi Mochizuki ont également leurs places dans l’exposition qui retrace vraiment l’ensemble des films du Studio Ghibli.

En continuant l’exposition, nous entrons dans l’œuvre d’Isao Takahata. L’incroyable « Le Tombeau des lucioles » est représenté. Nous pénétrons aussi dans « Souvenirs gouttes à gouttes », « Pompoko » et dans l’univers au style différent des autres films d’animation du Studio: « Mes voisins les Yamada ».

Après l’espace dédié à Isao Takahata, nous traversons le « tunnel », le « même » que Chihiro emprunte en début du film dans « Le voyage de Chihiro » avec ses parents pour se retrouver de l’autre côté dans le « monde des esprits ». Cette pièce est impressionnante. Plus de 600 Layouts y sont concentrés (voir photo). Il faut dire que « Le Voyage de Chihiro » a propulsé le Studio Ghibli sur la scène internationale. Déjà au Japon, il est resté plus de 20 semaines au box-office, mais grâce à Buena Vista, il a été exporté et a gagné plusieurs prix internationaux dont certains n’ont jamais été remportés par un film d’animation jusque-là. En France, c’est ce film qui a permis au Studio de devenir aussi populaire. Je vous invite à vous assoir sur le banc au milieu de la salle et à contempler l’ensemble des dessins montrant les heures de travail pour réaliser un film d’animation.

Espace « le Voyage de Chihiro »
Plus de 600 Layouts sont rassemblés sur le film

Après cette salle vient : « l’après Chihiro » : Les films se succèdent et les sorties en France sont programmées pas trop loin des sorties japonaises pour notre plus grand bonheur. Chronologiquement, nous traversons les films comme « Le Château ambulant », « Les Contes de Terremer », « Ponyo sur la falaise », « Arrietty, le petit monde des chapardeurs », « La Colline aux coquelicots ». En exclusivité, des Layouts du dernier film du Studio Ghibli dont la sortie est prévue pour janvier 2015 en France sont également visibles. Le titre français : « Souvenirs de Marnie ». Vous pouvez voir la bande annonce dans la rubrique vidéo du site Ojapon. Chaque film a ces petites anecdotes et sa musique. De plus, ce sont d’autres réalisateurs que Hayao Miyazaki ou Isao Takahata qui peuvent les avoir réalisés. Il est intéressant d’entendre leurs histoires.

Une autre salle est réservée aux séries d’animation dédiées à la télévision produite par le Studio. Parmi les plus célèbres en France : « Heidi, fille des Alpes » et « Sherlock Holmes ». Bien que certaines séries aient été réalisées avant la création du Studio, ce sont elles qui ont permis à nos deux réalisateurs de travailler ensemble. D’autres réalisateurs du Studio sont aussi révélés.

Enfin, l’exposition se conclut sur les deux derniers films des grands maîtres : « Le vent se lève et Le conte de la princesse Kaguya ». « Le vent se lève » a légèrement surpris par son thème et son côté historique. Comme nous pouvons le voir sur les Layouts, Hayao Miyazaki y est toujours aussi précis même dans ces consignes. « Le conte de la princesse Kaguya », chef d’œuvre avec encore un style totalement différent des autres films d’animation, est réalisé par Isao Takahata qui n’avait pas pris les commandes d’un film depuis 1999 avec « Mes voisins les Yamada ». Je vous invite à vous pencher sur les différences entre les dessins d’Isao Takahata et d’Hayao Miyazaki. Là où l’un est très précis l’autre est très fluide et sommaire.

Espace « le vent se lève »
Le dernier chef-d’œuvre du maître Hayao Miyazaki

Evidemment à la sortie, le musée propose pleins de goodies, le livre de l’exposition, des cartes… Comme ça vous pouvez emmener un peu du Studio Ghibli chez vous.

En conclusion, à la fin de l’exposition, un énorme sentiment de nostalgie m’a envahi. En effet, après l’annonce du départ en retraite du directeur Hayao Miyazaki, la « pause » du Studio en longs-métrages, nous pouvons penser que ces dessins font partis déjà d’un autre temps. Nous ne pouvons qu’admirer le travail produit par le Studio pour nous avoir fait rêver, et réfléchir sur la nature, la femme, la place de l’homme dans ce monde et l’environnement. Thèmes forts pour nos deux réalisateurs. Nous les remercions également pour avoir contribué à la connaissance de l’animation japonaise dans le monde. Nous ne pouvons aussi qu’apprécier le travail de conservation du Studio et le musée de l’Art Ludique pour cette exposition.

Alors si vous voulez vous replonger dans cet univers enchanteur. Petits ou grands, fans du Studio Ghibli, ou amateurs de films d’animations, allez découvrir ces trésors cachés, l’envers de ces films. Vous aurez non seulement la chance de voir des dessins réalisés par les réalisateurs eux-mêmes, d’en savoir beaucoup plus sur le Studio Ghibli et surtout de ressentir l’émotion qu’a pu vous provoquer tous ces films. Je ne peux que vous conseiller par contre de prendre l’audio-guide pour vous plonger totalement dans l’ambiance et de vous laisser ensuite porter, de prendre votre temps, le musée de l’Art Ludique s’occupe du reste !

Bonne visite !

Exposition : Dessins du Studio Ghibli, les secrets du Layout pour comprendre l’animation de Takahata et Miyazaki.


Du 4 Octobre 2014 au 1 Mars 2015 au musée de l’Art Ludique.
Tarifs : 15€50 en plein tarif, 12€50 en tarif réduit, 10€ pour les enfants de moins de 12ans.
L’audio-guide est compris dans le prix de la visite, il suffit de le demander.
Il existe des billets coupe-file à prendre directement sur le site pour 1€ de plus

Musée de l’Art Ludique
34 Quai d’Austerlitz
75013 Paris
01-76-77-25-30

MadLA