OJapon
by on 6 February 2015
66 views

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les futons ne sont pas originaires du Japon. Cette literie qui constitue le couchage japonais aurait été importée d’Inde puis de Chine vers le Japon.

Composé de massette ou typha, plante poussant dans les milieux humides, le matelas du futon japonais est plat, avec une épaisseur de 5 à 10 cm. Il est plus souvent recouvert de coton ou de matière synthétique.

Habituellement, il est vendu dans un ensemble comprenant un matelas (Shikibuton), une couette (Kakebuton) et quelque fois d’un oreiller (Makura). Les oreillers sont généralement remplis avec des haricots ou des perles en plastiques.

Pour plus de confort, il est tout à fait possible de superposer deux shikibuton ou un kakebuton et une couverture pour avoir moins froid.

Ces matelas sont conçus pour être, le soir venu, placé sur un sol recouvert de tatamis. Le lendemain, ils sont rangés dans un placard à portes coulissantes, les Oshiire, afin de permettre au tatami de respirer et surtout de dégager de la place au sol car les intérieurs japonais sont ordinairement très étroits.

Il faut aérer les futons régulièrement en les plaçant au soleil, le climat au Japon étant très humide.

Cependant, on constate que les japonais délaissent de plus en plus l’utilisation des shikibuton et préfèrent les lits occidentaux qui ne nécessitent pas d’être déplier le soir au coucher puis replier le matin au lever !

Et comme dit le célèbre adage : « Comme on fait son lit, on se couche ! »

Marino pour ojapon

Be the first person to like this.