OJapon
by on 24 May 2015
227 views

Contrairement aux occidentaux, les japonais sont beaucoup plus réservés dans le domaine des sentiments amoureux.

Alors que dans les pays occidentaux, on s’applique à employer le mot « aimer » à toute les sauces et pour tout et n’importe quoi, dire au Japon « Je t’aime » à une personne exprime de façon très profonde l’amour que l’on témoigne à cet individu.

Il existe deux façon distinctes de dire « Je t’aime » : Suki desu et Ai shiteru. On emploiera le « Suki desu » dans une relation naissante alors que « Ai shiteru » se dit lorsque la relation prend un tournant beaucoup plus sérieux. Exprimer le « Je t’aime » au Japon, ne se fait jamais à la légère ni sur le ton de la plaisanterie. Le sentiment est toujours très franc.

Cependant, l’amour verbal n’est pas courant au Japon. Aussi, les japonais font-ils souvent passer leurs sentiments à travers leurs émotions et notamment par le regard ou par le ton de leur voix.

Les relations amoureuses ont aussi de fortes chances de réussir si l’amoureux/euse arrive à se faire accepter par la famille ou les amis de l’intéressé/ée car au japon, il est appréciable de faire partie d’un groupe ou d’un cercle.

Une chose est certaine, la femme japonaise, dans une relation suivie, cherche avant tout la sécurité matérielle. La stabilité financière est l’un des critères principal dans le choix d’un potentiel époux.
Toutefois, il est un point essentiel où les japonais diffèrent des occidentaux, c’est en matière de relations sexuelles.

Au pays du soleil levant, point n’est besoin de clamer son amour haut et fort avec mille promesses de fidélité pour obtenir de l’être aimée une nuit passionnée.

Au Japon, le fait d’avoir des relations sexuelles sans sentiments amoureux n’est pas désapprouver par la morale ; les japonais considèrent d’ailleurs que l’attirance physique à beaucoup à voir avec le fait de sortir avec quelqu’un.

Relations sexuelles et relations amoureuses sont donc deux choses bien distinctes.
Finalement, pour déclarer son amour, rien de mieux que la « Saint Valentin » pour les dames et le « White Day » pour ces messieurs. Ainsi pas besoin de s’exprimer pour faire passer un message qui se veut clair, net et précis !

Marino pour ojapon.com

Post in: Japanese society
Be the first person to like this.