OJapon
by on 17 July 2020
105 views

Le Japon connait deux saisons des pluies. La première intervient entre le début du mois de juin et la mi-juillet, c’est-à-dire à la fin du printemps et au début de l’été. C’est Tsuyu ou « la pluie des pruniers ».

Elle commence par les îles Ryūkyū et se propage ensuite à l’ensemble de l’archipel, à l’exception de l’île d’Hokkaido et de l’archipel Ogasawara, qui ne sont pas concernées par ces pluies.

La deuxième saison a lieu après l’été et juste avant l’automne, c’est Akisame ou « la pluie d’automne ». Elle est généralement moins intense que Tsuyu mais s’accompagne de typhons !
On compare souvent Tsuyu à la mousson mais le phénomène est beaucoup moins impressionnant, bien de certaines précipitations puissent être intenses et continues.

La saison des pluies rend le Japon très humide (entre 70 et 75 % de taux d’humidité). Associée à la chaleur, cette humidité peut vite devenir très désagréable pendant Tsuyu. La moiteur favorise en outre la prolifération de moisissures et de cafards dans les intérieurs japonais !
Une seule solution : le purificateur d’air pour lutter contre l’humidité et les champignons !

Dans l’ancien temps, pour faire cesser la pluie, les japonais confectionnaient des petites poupées de chiffon en forme de fantôme, le Teru Teru Bozu. Elles étaient accrochées près des fenêtres puis on demandait à Teru Teru Bozu de chasser la pluie et de faire revenir le soleil.

Certains accessoires ont le vent en poupe pendant ces temps humides. Les parapluies et autres capes de pluie fleurissent en masse à cette période de l’année.

Et pour les étourdis qui auraient oublié le leur à la maison, les 100 yens Shop proposent en dépannage le célèbre parapluie transparent (vu dans les dramas et animés) ainsi que des k-way à des prix défiant toute concurrence !

Le Japon offre de nombreux visages et la saison des pluies est l’occasion de faire des activités en intérieur ; visiter des musées, des observatoires, faire les magasins, s’essayer aux salles d’arcades ou encore participer à une cérémonie traditionnelle (cérémonie du thé, Ikebana,…).

C’est aussi l’occasion de faire du sport en salle, d’aller au cinéma ou bien à un concert !

Bref, les opportunités sont diverses er variées, et cerise sur le gâteau : la saison des pluies est aussi la période la moins onéreuse pour voyager au Japon.

Alors, munissez-vous de votre parapluie et en avant pour une découverte « rafraichissante » du Japon !

Marino pour ojapon.com
Sources : internet

Posted in: Japanese nature
Be the first person to like this.