Yankumi6_7
by on 2 October 2020
66 views

L’épidémie actuelle du Coronavirus a remis sur le devant de la scène un Yokaï du folklore japonais, vieux de plus de deux siècles, qui était tombé dans l’oubli. Avec sa longue chevelure, ses écailles de poisson lui remontant jusqu’au cou et sa bouche similaire à un bec d’oiseau, voici Amabie ! Une créature anthropomorphe ressemblant à une sirène (mais pas méchante comme celle-ci) et possédant trois appendices en forme de patte ou de queue.

Amabie n’est pas un démon mais un Yokaï bienveillant. La légende raconte qu’un responsable de la ville d’Higo (préfecture de Kumamoto) ayant à plusieurs reprise aperçu une lueur dans la mer se résolue à aller vérifier l’origine du phénomène ! Quelle ne fût pas sa surprise de voir surgir des flots, un être étrange mi poisson, mi oiseau qui se présenta à lui sous le nom d’Amabie.

Amabie a le don de prophétiser, aussi annonça-t-il à l’homme que le pays allait connaître six années de bonnes récoltes et de prospérité mais qu’il n’était pas exempt qu’une épidémie le frappe également !

Pour contrer, ce grand malheur Amabie confia au responsable qu’en cas de maladie, il devait reproduire son image et la montrer au peuple. La pandémie serait aussitôt contenue et enrayée. La simple vue de son image aurait le don d’apaiser les maladies et de stopper les épidémies.

Certains récits disent qu’en fait d’Amabie, c’est plutôt un Amabiko que le responsable aurait rencontré ce jour-là. En effet, le nom Amabie serait une variante des Amabiko nyudo, créature à trois pattes, de type céphalopode, ayant l’apparence d’un singe ou d’un oiseau et prédisant aussi bien les bonnes récoltes que les épidémies.

L’image d’Amabie le sauveur est devenue virale au Japon et dans le reste du monde pendant l’épisode de Covid 19. De nombreux industriels notamment les marques de thés, de bières et même les pâtissiers ont vu ici l’occasion de faire d’une pierre deux coups ; en se servant de l’image d’Amabie sur leurs produits, ils allaient véhiculer l’image bienfaitrice au sein de la population et s’assurer ainsi une retombée sur leurs ventes ! Et la stratégie a été payante, boostant ainsi l’économie locale !

Le Ministère de la Santé Japonais a également largement utilisé Amabie sur ses campagnes de propagandes pour promouvoir et faire respecter les gestes barrières à travers le pays.

Un "Amabiechallenge" a même été lancé et de nombreuses créations de professionnels et d’amateurs ont été partagées sur les réseaux sociaux.

Ce Yokaï-amulette est devenu l’emblème de la lutte contre la Covid au Japon mais également au-delà de ses frontières !

 

Marino pour ojapon.com

Sources : internet

1 person likes this.