Yankumi6_7
by on 7 November 2020
48 views

Réchauffer sa maison, c'est bien mais réchauffer son corps, c'est encore mieux !

Au Japon, il existe de nombreuses façon de faire face aux ardeurs de l'hiver.

Durant l'époque Edo, un vêtement traditionnel avait le vent en poupe et était très utilisé pendant la période hivernale : le Hanten.

Au XVIIIème siècle, cette veste molletonnée qu'est le hanten était vraiment populaire. Elle était chaude et permettait de supporter les basses températures, notamment dans la partie nord du Japon.

Généralement confectionné dans un tissu de couleur sombre, il a les mêmes caractéristiques que le Kimono si ce n'est qu'il est rembourré d'une épaisse couche de coton et qu'il se porte au-dessus des vêtements. Sa coupe est courte ainsi que la taille de ses manches afin de ne pas entraver la gestuelle de la personne qui le porte. Il possède en plus, deux larges poches sur le devant et son encolure est faite de satin noir.

Le hanten est mixte, il convient aussi bien aux femmes qu'aux hommes mais également aux enfants !

D'ailleurs la pièce leur servait de surpyjama, évitant ainsi qu'ils grelottent pendant la nuit au fond de leur couche.

Et voici un vêtement, qui pour une fois n'est pas réservé à l'aristocratie mais, que l'on retrouve chez les classes populaires. En effet, les habitations dans les campagnes étaient plutôt rudimentaires alors le hanten garantissait aux gens du peuple un peu de chaleur supplémentaire.

Et contrairement à d'autres objets tombés en désuétude, le hanten existe encore de nos jours et continue d'être commercialisé sous sa forme originelle même si "mode oblige", des versions plus modernes sont disponibles aujourd’hui avec des coloris et des motifs plus variés. Néanmoins, ce n'est pas la jeunesse qui est ici ciblée, car elle semble avoir peu d'intérêt pour ce vêtement. Les fabriquants misent plutôt sur son côté "nostalgie" qui séduit toujours les anciennes générations et en fait un objet bien usité dans les régions froides et rurales de l'archipel. Malheureusement, il ne reste que peu d'artisans confectionnant le hanten avec le savoir-faire traditionnel. La production est devenue industrielle et de masse. Pour trouver un hanten de bonne facture, il faut se rendre sur l'île de Kyushu (préfecture de Fukuoka) où des ateliers de confection perpétuent la tradition en confectionnant d'authentiques hanten.

Marino pour ojapon.com

Sources : internet

Be the first person to like this.