by on 3 February 2017
Né principalement des fibres du mûrier à papier (ne pas confondre avec le mûrier blanc qui sert à l’élevage des chenilles pour la soie) appelées Kozo, Mitsumata et Gampi, le Washi ou Wagami est un papier japonais dont la fabrication remonte au 7ème siècle. Issu d’une technique venue tout droit de Chine, le papier Washi est l’aboutissement d’un artisanat d’exception et revête aujourd’hui de nombreuses couleurs et des motifs aussi divers que variés. Les japonais en sont véritablement friands...
120 views 0 likes
by on 31 October 2020
Ahhhh, l'automne et sa grisaille, les prémices de l'hiver et les premières neiges... Lorsqu'il commence à faire froid, il fait bon de parler de choses qui réchauffent ! Après l'Irori, voici l'Hibachi ! ...
106 views 2 likes
by on 25 March 2017
Instrument de musique traditionnel, originaire de Chine et importé au Japon au VIIème siècle, le Koto est une longue cithare d’environ 1m80 utilisée pour accompagner le théâtre Kabuki. Autrefois, il était joué uniquement à la cour de l’Empereur. Le koto se compose d’une caisse incurvée dont le bois est issu d’un arbre originaire de Chine et de Corée, le Paulownia. La caisse est pourvue de chevalets (Ji) en ivoire, mobiles, que l’on déplace pour modifier la vibration et la sonorité des cordes....
88 views 0 likes
by on 30 May 2019
Dans les années 1990 au Japon, apparait une nouvelle forme de composition florale : le Kokedama. Cet art floral s’inspire des techniques existantes comme le Bonsaï et l’Ikebana. Il se présente sous la forme de sphères de mousse relativement simples à réaliser et se composent, pour la méthode traditionnelle, d’argile noire (Ketoh) et rouge (Akadama). Le mélange est pétri jusqu’à l’obtention d’une pate flexible qui servira à façonner la sphère. Le choix de ou des plantes est absolument libre ; ...
119 views 0 likes
by on 19 November 2015
Sous l’appellation « Sabres japonais », on retrouve toutes les armes blanches fabriquées selon une technique japonaise bien précise. Elle comprend le Katana, le Tachi, le Wakizashi, le Tanto mais également des épées aux manches plus longs tels que la Naginata et la Nagamaki mais aussi le Yari qui est une pointe de lame. A la base, le sabre est créé pour être utilisé à la guerre sous le Shôgunat puis fait partie intégrante de l’uniforme militaire pendant les années 1939-1945. D’ailleurs nombre...
82 views 0 likes
by on 4 November 2017
Le Butô ou « danse du corps obscur » fit son apparition dans les années 1960 fondé par Tastsumi Hijitaka en collaboration avec Kazuo Ohno. La naissance de cet art, en fracture avec l’art traditionnel, dérange dans ce Japon d’après guerre. Le Butô est le fuit d’une résistance sociopolitique et d’une avancée artistique énorme d’un Japon en recherche de son identité. Il traduit une volonté de changement radical, à revenir à l’être humain, après les atrocités commises et endurées par le pays pend...
135 views 0 likes
by on 7 September 2014
Les châteaux japonais (Shiro) sont construits en pierre et en bois principalement. Ces bâtisses ont évolué à partir des édifices de bois construits au cours des siècles passés jusqu’à avoir les formes que l’on connait aujourd’hui. Pour exemple, le château d’Azuchi qui fut érigé par Oda Nobunaga et qui le premier fit appel à la pierre pour rendre les bases du château plus robuste. ...
109 views 0 likes
by on 31 March 2018
Les japonais sont de grands amateurs des Hanabi Taikai, ces spectaculaires feux d’artifices qui ont lieu un peu partout dans l’archipel à la fin du mois de juillet. Des concours de la discipline sont même organisés, notamment durant le grand festival de feux d’artifices de Sumidagawa (Sumidagawa Hanabi Taikai). Il se déroule le long de la rivière Sumida (Sumidagawa), près du quartier d’Asakusa à Tokyo. Des groupes issus de la pyrotechnie s’affrontent alors à coup de gerbes aux multiples coule...
79 views 0 likes
by on 29 June 2014
Plat de la gastronomie japonaise traditionnelle, le Kaiseki est prisé pour la finesse de ses petits plats ainsi que la technique culinaire qu’il requiert pour être confectionné. Apparu vers 1550, nous devons ce plat à Sen no Rikyū, qui nomma Kaiseki le repas de la cérémonie du thé. Le fait d’être au service du conseiller de l’empereur, Nobunaga Oda, en tant que maître de thé, puis de son successeur, lui permet de développer ce plat dans toute la cours impériale, puis dans le pays. Il devient ...
122 views 0 likes
by on 31 October 2016
On connait le goût des japonais pour le raffinement et la beauté des choses. Ce goût se retrouve jusque sur les plaques d’égouts. En effet, il est de bon ton de regarder ses pieds lorsque l’on déambule dans les rues japonaises. Celles-ci sont jonchées de plaques décorées avec style et élégance. Elles représentent tantôt une spécialité de la ville d’origine, tantôt elles rendent hommage à une personnalité ou à un corps de métier ou bien encore elles mettent à l’honneur un monument ou un événem...
135 views 0 likes
by on 11 November 2018
Le Kumiko est une technique traditionnelle du travail du bois en fine dentelle. Ce style est particulier dans le fait qu’il n’utilise ni clou, ni vis, ni colle pour maintenir le treillis de bois nécessaire à sa réalisation. C’est un véritable jeu d’encastrement (le Kude) où chaque pièce à sa place comme dans un puzzle. On le retrouve dans la confection de portes coulissantes (les Fusuma), dans les portes coulissantes en papier avec treillis (les Shoji) et les ouvertures décoratives (les Ranma...
107 views 0 likes
by on 1 February 2021
Au XXème siècle, l’occident découvre la vannerie japonaise. Pourtant fabriqués depuis le Xème siècle, ce n’est qu’au XIXème siècle que les paniers issus du tissage du bambou (Takeami) sont reconnus en tant qu’œuvres d’art. Cette façon de travailler le bambou par le tressage (Takezaiku) est un artisanat traditionnel japonais (Kogei). Plus de six cent espèces de bambou poussent au Japon, dont certaines sont endémiques de l’archipel. Le plus couramment utilisé pour le tissage est le Madake ou Ka...
79 views 2 likes