OJapon
by on 17 July 2020
67 views

Le Dagashiya est un magasin traditionnel qui vend des Dagashi, sortes de petites confiseries accompagnées d’un jouet (biscuits, ramen, ramune, chocolat, …). On y trouve aussi des jouets. Il est même possible aux enfants, moyennant une petite pièce, de jouer à des jeux du style « arcades » ou y ressemblant !

Le Dagashiya dispose également de machines distributrices de petits jouets, les Gashapon.
C’est durant le période d’après-guerre (Ere Showa) que le Dagashiya connait son apogée. Après l’école, c’était le rendez-vous incontournable des gamins qui s’arrêtaient dans ces échoppes pour acheter leurs friandises et se retrouver entre eux pour jouer ou discuter.

Cependant, avec le temps, le Dagashiya se voit remplacé par le Konbini (épicerie ouverte 24h/24 et 7j/7) que l’on trouve plus pratique de par son amplitude horaire et la diversité des produits proposés.
Néanmoins, il reste encore une cinquantaine de Dagashiya et ce rien que dans la région de Tokyo. Ils contribuent au côté bucolique que recherche les touristes et apportent une touche de nostalgie dans le paysage japonais. On les retrouve notamment dans les stations balnéaires ou dans les lieux de villégiatures.

Kami-kawaguchiya est le Dagashiya le plus ancien qui est toujours en activité. Il date de 1781 et est situé sur le sanctuaire de Kishibojin.

Les Konbini, mais également la baisse de la natalité, sont en quelque sorte responsables de la décadence du Dagashiya traditionnel.

Heureusement, le monde de l’animé est parfois très utile pour remettre certaines traditions au goût du jour. En effet, le manga animé « Dagashi Kashi » met en scène les magasins les plus populaires du pays et a permis de les faire connaître (ou reconnaître) à travers le monde et c’est tant mieux pour nous !

Marino pour ojapon.com
Sources : internet

Posted in: Japanese food
Be the first person to like this.