by on 2 July 2021
Pour nous occidentaux, cette méthode de communication peut paraître un peu curieuse ! L’Aizuchi est en quelque sorte une manière de montrer à un locuteur (souvent plus âgé ou supérieur hiérarchiquement), au cours d’un échange verbal, que l’interlocuteur que l’on a en face de soi est à l’écoute et qu’il comprend ce qui lui est dit ; un silence pouvant être perçu comme un manque d’intérêt. Les Aizuchi se caractérisent par des petites interjections du style : « Hai ! Ee ! (Oui !), So desu ne ou ...
73 views 3 likes
by on 21 June 2021
Lors d’un précédent article, je vous avais parlé du Dagashiya. Aujourd’hui, intéressons-nous à ces friandises typiquement japonaises vendues au sein de ces Dagashiya, les Dagashi (Da : futile, Kashi : collation) ! Le Japon est réputé pour son raffinement, c’est une chose acquise ! ...
59 views 2 likes
by on 4 June 2021
Si vous êtes déjà passé dans un sanctuaire shintoïste au Japon, vous avez surement aperçu une silhouette furtive, vêtue d’un Hakama rouge vif (pantalon large plissé), d’un Kimono blanc aux amples manches vaporeuses et aux pieds, de traditionnelles sandales Zori. Vous venez d’entrevoir une Miko ! Sa tenue est souvent complétée par une Hanakanzashi, une magnifique épingle à cheveux, parée de fleurs. Les Miko officient dans les temples et aident les prêtres lors de certaines cérémonies rituelles...
76 views 3 likes
by on 17 May 2021
Art traditionnel japonais mais également pratique Zen, le Sumi-e (peinture à l’encre) ou Suiboku-ga (image à l’eau et à l’encre) est un procédé pictural, le lavis, qui se caractérise par l’utilisation d’une seule couleur (aquarelle ou encre de Chine). Ce savoir-faire est originaire de Chine et est apporté sur l’archipel par les moines zen au VIIIème siècle. Très influencé par le Bouddhisme Zen, il s’impose durant l’époque Muromachi (1336-1573). On reconnait facilement ce style car il utilise ...
95 views 4 likes
by on 6 May 2021
Voici un terme qui remonte à la période Heian. Il se compose de « Bi » qui sert à désigner un individu de sexe féminin d’une grande beauté et de « Jin » pour personne. Bijin signifie donc « belle personne, beauté, poupée ». Mais qu’est-ce qu’une belle femme au Japon ? Sous l’ère Heian, une beauté doit avoir la peau claire, un visage rond, de belles joues rebondies, une magnifique chevelure de jais et des petits yeux. ...
119 views 1 like
by on 16 April 2021
Le Shoji est un élément primordial de l’architecture traditionnelle japonaise. Le terme signifie « barrière de bambou » et désigne ces parois en bois, ornées de papier washi que l’on retrouve dans les habitations japonaises tant traditionnelles que de style occidental. Le Shoji a la particularité d’être conçu de façon à pouvoir être coulissé. Cela permet de gagner en espace ce que la charnière d’une porte aurait alors nécessité. Le mot Shiji trouve son origine en Chine où il désigne des barri...
117 views 3 likes
by on 17 March 2021
Voilà un personnage du folklore japonais maintes fois utilisé dans l’animation, mais qui est-il réellement ? Qualifié à tort de dieu de la mort, le Shinigami à l’instar de la Faucheuse en occident, serait plutôt un dieu dit psychopompe. Il est souvent représenté avec des ailes comme celles des anges, d’où son autre appellation d’ange de la mort, et a généralement une apparence humaine. Néanmoins, certaines représentations peuvent être terrifiantes (la Faucheuse est tout sauf très avenante…) !...
142 views 1 like
by on 1 March 2021
L’izakaya japonais est ce qui se rapproche le plus du bistrot en France ou du pub en Angleterre. Littéralement, c’est un lieu où on sert de l’alcool, mais pas que ! L’entrée de ce bâtiment est parfois surmontée d’une lanterne de papier rouge nommée akachôchin, lanterne que l’on retrouve suspendue aux portes des débits de boissons alcoolisées. L’izakaya prend alors le nom de izakaya akachôchin. ...
128 views 1 like
by on 1 February 2021
Au XXème siècle, l’occident découvre la vannerie japonaise. Pourtant fabriqués depuis le Xème siècle, ce n’est qu’au XIXème siècle que les paniers issus du tissage du bambou (Takeami) sont reconnus en tant qu’œuvres d’art. Cette façon de travailler le bambou par le tressage (Takezaiku) est un artisanat traditionnel japonais (Kogei). Plus de six cent espèces de bambou poussent au Japon, dont certaines sont endémiques de l’archipel. Le plus couramment utilisé pour le tissage est le Madake ou Ka...
136 views 2 likes
by on 23 January 2021
Le Tatara, four traditionnel japonais ou bas fourneau, est utilisé pour la fusion du fer et de l’acier. Si vous avez vu le film d’animation « Princess Mononoke », vous avez alors pu apercevoir ce célèbre four. Par extension, on nomme également le bâtiment abritant le four ainsi que le personnel qui y travaille Tatara. L’acier traditionnel du Japon provient du « fer à repasser » que l’on désigne aussi sous « fer-sable » ou encore « sable de fer » (Satetsu en japonais). C’est un métal à très fo...
126 views 3 likes
by on 16 January 2021
Les longues journées d’hiver sont maintenant bien là, la neige qui tombe et recouvre tout de son blanc manteau... Quel spectacle magnifique ! Alors, quoi de plus agréable que de siroter un thé chaud et parfumé accompagné d’une petite douceur ! Proposé dans les salons de thé, le An-mitsu, populaire depuis de nombreuses années sur l’archipel, est une pâtisserie japonaise qui s’associe merveilleusement bien au thé macha. ...
141 views 1 like
by on 22 December 2020
Le Kumihimo (corde tressée, fils réunis) est une méthode de tressage japonais qui permet de fabriquer des cordelettes et des rubans, par entrelacement de paires de fils. La méthode utilise des outils tels que le Marudai ou le Takadai et reste très semblable à celle du tressage obtenu à la main. Ces outils permettent de créer et d’obtenir des motifs complexes et rendent le processus de fabrication plus rapide. Les ornements des cordelettes dépendent de la couleur choisie pour les fils ainsi...
150 views 3 likes